Publicité
Publicité

Expulsé ce vendredi lors de la rencontre face au Paris Saint-Germain, Benoît Assou-Ekotto pense qu'il a été victime d'une erreur d'arbitrage. Remonté par l'arbitre [VIDEO], il va même plus loin en pensant qu'il aurait dû y aller plus fort avec Kylian Mbappe.

A la 56ème minute de jeu, alors que le FC Metz et le #PSG sont toujours à égalité au score (1-1), Benoît Assou-Ekotto maîtrise mal son tacle sur le parisien Mbappe et prend un carton rouge. Ce fait de jeu, va alors précipiter la défaite de son équipe (5-1).

"Moralité : vaut mieux péter le joueur"

Quelques jours après la rencontre, le joueur du FC Metz ne décolère pas.

Publicité

Il estime que Kylian Mbappe en a beaucoup rajouté : "Il (Mbappe) a crié très fort, je ne peux pas lui enlever ça. Du coup, l'arbitre s'est précipité à mon goût. Au final, la moralité c'est qu'il vaut mieux péter le joueur que d'essayer de tacler correctement pour prendre la balle. De toute façon j'aurais pris un rouge". Il a également pris le temps pour regarder un autre match où il explique, l'arbitre a pris son temps pour juger "J'ai fais l'effort de regarder une rencontre, il y a eu un litige entre deux joueurs, et là, j'ai vu l'arbitre prendre le temps de réfléchir, de juger la situation avant de mettre un carton. On a le temps, on est pas pressé".

Évidemment, cette déclaration polémique n'est pas anodine. Le joueur veut mettre en avant les carences de l'arbitre du soir, Monsieur Desiage. En effet, pour le même genre d'action sur Emmanuel Rivière, Presnel Kimpembe, coupable d'un grosse intervention par derrière, n'avait reçu aucun carton, ni réprimande.

Publicité

Il estime ainsi, que l'arbitre s'est laissé piéger par les cris du joueur parisien et que du coup, il n'a pas pu prendre de décision réfléchie.

Quinou : "Le rouge ne se discute pas"

L'ancien arbitre et actuellement consultant pour la radio à RMC, revient sur l'action qui a ramené l'expulsion de Benoît Assou-Ekotto : "Le carton rouge ne se discute absolument pas. C'est un excès d'engagement, un manque de maîtrise total. Non seulement il touche le joueur du PSG [VIDEO] mais en plus de ça, le tacle est dangereux, il aurait pu lui faire très mal. Il ne faut pas attendre que le joueur ait une jambe cassée pour pouvoir lui mettre un carton rouge" a assuré Joël Quinou.

Même si le carton semble justifié, aujourd'hui, il faut rester neutre et partial. Et malheureusement, les arbitres ont tendance à prendre parti pour les grosses cylindrées. #Mbappé #Ligue 1