L'incroyable mercato estival [VIDEO] de cette année 2017 restera certainement durant un moment dans les annales du football comme une référence. Jamais un club n'avait été capable de réaliser coup sur coup les deux plus gros transferts de l'histoire du foot sur un seul et même #Mercato. Jamais un club n'avait investi près de 400 millions d'euros sur un seul mercato. Jamais, mais ça s'était avant ! Maintenant, il y a le Paris Saint-Germain et il va falloir en tenir compte. De l'expression même d'Aleksander Ceferin, l'actuel patron du football européen, "la situation du #PSG est exceptionnelle" alors il faudra à l'#UEFA prendre des "mesures exceptionnelles".

Publicité
Publicité

C'est d'ailleurs la raison pour laquelle une enquête a été ouverte par l'instance européenne au sujet des activités de recrutement du PSG durant l'été, alors qu'une telle procédure ne devait en principe être lancée qu'en octobre 2018. "Trop loin" estiment certains dirigeants du football qui ne peuvent se résoudre à attendre et donner au PSG le luxe de profiter des éventuelles failles du système pour progresser. Il a donc fallu aller vite au nom de la préservation de la crédibilité des compétitions européennes, et notamment la Ligue des Champions. Ainsi, le club de la capitale française est déjà jugé coupable avant même de s'assoir sur le banc des accusés.

Des sanctions de la part de l'UEFA en cas de fraude au fair-play financier

Le président de l'UEFA l'annonce depuis la confirmation du transfert de Neymar, sa main ne tremblera pas au moment de frapper Paris si le club ne tient pas ses engagements vis-à-vis du fair-play financier.

Publicité

D'ailleurs, ses services sont à pied d'œuvre pour observer les mouvements de comptes du club francilien et apprécier les sanctions adéquates en cas de fraude. Certains dirigeants du foot européen n'hésitent même plus à évoquer ouvertement une série de mesures qui pourraient être prises, allant du retrait de points à l'exclusion pure et simple de la prestigieuse Ligue des Champions.

Le PSG aura donc fort à faire, surtout qu'un front anti-PSG est entrain de se constituer [VIDEO]en Europe avec en chef de file le président de la Liga Javier Tebas.

Le PSG reste droit dans ses bottes concernant son mercato

De l'aveu du PDG parisien Nasser Al-Khelaïfi, "le PSG n'a rien à cacher". Ainsi dans les coulisses du camp des Loges, on s'interroge sur la réelle pertinence des actions menées contre le club de la capitale. En effet, ces dernieres semblent plus refléter d'un acharnement qu'autre chose. De son côté, alors que l'équipe prépare son déplacement à Glasgow pour l'ouverture de la Ligue des Champions, la direction parisienne préfère rester pleinement disponible aux services de l'UEFA.