Publicité
Publicité

C'est une situation bien tendue qui règne à l'UEFA. le #PSG est dans la tourmente après le transfert vertigineux de Neymar lors du mercato estival. Le président de la Liga, Javier Tebas a dénoncé le dopage financier du PSG suite au transfert record de Neymar. [VIDEO] Une accusation qui intervient alors que le PSG fait l'objet d'enquêtes minutieuses de la part de l'UEFA. Le mercato estival du club parisien n'a pas été très apprécié de tous. Le club a dépensé près de 400 millions d'euros pour s'offrir Neymar, et récemment Kylian Mbappé dont le contrat reste en mode prêt avec option d'achat en 2018. Avec ces transferts, le PSG s'est attiré des foudres non seulement du FC Barcelone, mais également de l'UEFA et de la #Liga.

Publicité

Le FC Barcelone a d'ailleurs dénoncé ce transfert de Neymar qui n'a pas respecté toutes les procédures normales, et a cependant porté plainte contre Neymar pour non-respect des clauses du contrat. À ce jour, le président de la Liga revient en charge lors de la convention mondiale des investisseurs du #Football à Manchester mercredi dernier et accuse le PSG d'être un délinquant régulier, et estime que le transfert de Neymar s'est fait comme si ''le Brésilien avait pissé dans la piscine''. [VIDEO]

Une histoire de valisettes d'argent plus ou moins conformes au règlement du fair-play financier qui est à l'origine des tourments du PSG. Javier Tebas a vraiment insisté sur la provenance des fonds mis à disposition du PSG, et pense que Nasser Al-Khelaifi pourrait également ouvrir ses vannes de pétrole pour acheter Cristiano Ronaldo et Lionel Messi, superstars dont les clauses libératoires sont plus élevées et importantes.

Publicité

Pour lui, si Neymar avait pris la direction de Manchester City, il n'aurait pas été nécessaire d'engager des poursuites dans le cadre du fair-play financier ou FPF pour la simple raison que ce club ne bénéficie pas du dopage financier comme le PSG, et Manchester City en est d'ailleurs capable de régler le bail de Neymar.

La réplique de la Ligue de Football Professionnel

La Ligue de Football Professionnel (LFP) a condamné les propos du président de la Liga, Javier Tebas. Dans un communiqué publié mercredi dernier, la LFP affirme que ''les propos indignes de Javier ne sont pas à la hauteur d'une institution performante et de taille respectable que la Liga espagnole''. Seule l'UEFA est habilitée à faire la lumière sur le respect des règles du fair-play financier par le PSG. Tout compte fait, Javier est assez clair sur la provenance des finances du PSG et affirme que tout ce que le PSG a à faire dans le cadre du fair-play financier c'est d'ouvrir le robinet à gaz (le Qatar étant le premier producteur au monde), et c'est ce qu'il a fait ces quatre dernières années. ''Le PSG se moque du système [VIDEO]'' dit-il.