Publicité
Publicité

La France aura la possibilité, en cas de bonnes performances face à la Bulgarie (7 octobre) et contre la Biélorussie (10 octobre), de composter son billet pour la prochaine Coupe du Monde en Russie sans passer par la case barrage.

Les Bleus comptent actuellement un point d'avance sur la Suède en tête du groupe. Dans ce contexte, et pour valider la qualification en réalisant deux bonnes performances face à la Bulgarie et la Biélorussie, Didier #Deschamps a misé sur une liste faite d'expérience et de stabilité.

Des choix de Deschamps discutés

A chaque annonce de liste que donne le sélectionneur français, les choix sont discutés et très souvent critiqués.

Publicité

Pour celle d'hier, c'est pareil. Alors que la France aborde deux matchs cruciaux contre la Bulgarie ainsi que face à al Biélorussie, c'est notamment le secteur offensif qui est décrié. En effet, Didier Deschamps compte sur sa logique de groupe, logique parfois surprenante. Ainsi, Olivier Giroud, remplaçant voir même absent à Arsenal ou encore Dimitri Payet, brouillon avec l'Olympique de Marseille sont encore présents au dépens de joueurs plus en forme.

Evidemment si ce choix est pour l'instant une réussite (la France est première de son groupe), il est difficile à comprendre pour certains qui ne comprennent pas pourquoi eux n'ont pas leur chance. De ce fait, Anthony Martial (5 buts et 4 passes décisives), Valère Germain (5 buts, 3 passes), Wissam Ben Yedder (7 buts) ou encore Nabil Fekir (5 buts, 2 passes) sont les tricolores les plus décisifs depuis le début de saison et mériterait plus que certains d'y être.

Publicité

Le patron de l'équipe de France n'a pas voulu prendre de risque, mais à force de jouer petit bras, il se pourrait qu'un jour tout s'écroule. L'avenir nous dira s'il a eu raison ou pas.

Un changement de cap dès la qualification ?

Ces choix étonnants ont fait naturellement beaucoup parler et Didier Deschamps [VIDEO] n'a pas échappé aux nombreuses questions. Le sélectionneur a ainsi donné un avertissement aux remplaçants des Bleus : "Quand certains ont 10, 20 ou 30 minutes, il vaut mieux pour eux qu'ils soient le plus performant possible". Il enchaîne par la question fatidique sur #Olivier Giroud, qui est remplaçant dans son club : "Sa situation n'est pas la plus idéale. Il a fait de nombreuses bonnes choses avec nous mais ce serait bien qu'il joue la quasi totalité des matchs avec son club. C'est son choix d'être resté à Arsenal, attention aux conséquences" a-t-il déclaré notamment. Un changement de cap est-il prévu dès la qualification en poche ? Réponse dans les semaines à venir. #Equipe de France