Après avoir entamé l'euro par une défaite, les joueurs français ont, mercredi, fini par une défaite leur phase de poule. Face à la Slovénie, les Bleus se sont inclinés 95 à 78. Une lourde défaite qui leur fait prendre la troisième place de leur poule, la poule A. Ils affronteront donc l'Allemagne, qui elle aussi a perdu son dernier match face à la Lituanie (89-72), qui elle échoue tout de même à la deuxième place de son groupe.

Si l'Allemagne est une équipe redoutable, elle apparaît tout de même à la hauteur de l'équipe de France, qui se montre tout de même décevante depuis le début de l'euro. Le danger principal pour les Bleus s'appelle Dennis Schroder.

Publicité
Publicité

Si les Français parviennent à le bloquer alors il y a une chance pour eux de s'en sortir. Mais vu ce qu'ils ont montré mercredi face à la Slovénie, on peut se poser la qestion sur leur capacité à s'en sortir. Surtout que s'ils arrivent à battre l'Allemagne, c'est l'Espagne, le favori pour remporter la compétition, qui se dressera devant eux en quarts. De quoi avoir des doutes sur l'avenir des Bleus lors de cet euro.

Quatre raisons de penser que l'affaire est bientôt pliée

Depuis le début de la compétition, les Bleus ne sont pas rassurants sur leur capacité à aller loin dans l'aventure. Il y a quatre raisons qui font douter de leur avenir à l'Euro. La première est que les joueurs de l'équipe de France ne jouent pas ensemble. Ils cherchent à trouver la solution en privilégiant la solution individuelle plutôt que collective.

Publicité

La deuxième est leur irrégularité. Les Bleus ne parviennent pas à mettre en permanence la pression sur leurs adversaires et les joueurs cadres sont là par intermittence. En troisième raison, on peut évoquer la faiblesse de la défense française. Sur cette phase de poule, les Bleus ont pris en moyenne 81,5 points. C'est beaucoup trop pour une équipe qui souhaite vers un long chemin dans la compétition voire qui cherche à ramener une médaille. Certes les deux meilleur défenseurs français Rudy Gobert et Nicolas Batum sont absents de l'Euro, et donc l'équipe de France n'a pas vraiment de spécialiste en défense à part peut-être Alex Toupane qui est le joueur le moins expérimenté de l'équipe. Il est donc plus facile pour les adversaires des bleus de marquer des paniers, mais cependant toute l'équipe devrait alors faire les efforts nécessaires pour limiter au maximum la casse. Enfin la quatrième raisons de voir le parcours de l'équipe de France s'arrêter tôt à cet euro est l'adversaire que les Bleus affronteront si ils vont en quarts : l'Espagne.

Publicité

Sur les six affrontements qu'il y a eu, jusqu'à présent entre l'Espagne et la France, les Espagnols ont battu les Français quatre fois. Pas bon signe pour une équipe de France qui n'a pas montré grand-chose jusqu'ici.

S'il ya de nombreuses raisons de douter de l'avenir des Bleus à l'Euro, il y a cependant deux motifs d'espoir. Les Français présents ont quand même un très bon potentiel. Si la défense française laisse à désirer, l'attaque elle se porte bien et les Bleus marquent aussi beaucoup de point et assurent le spectacle. Ensuite malgré leurs performances moyennes, les Français peuvent très bien montés en puissance au cours de la compétition. C'est ce qu'ils avaient fait au Mondial 2014. En phase de poule, ils avaient perdu deux matches sur sur cinq mais étaient tout de même parvenus à ramener la médaille de bronze. #Eurobasket #Nicolas Batum #RudyGobert