Publicité
Publicité

Bien que le président de l'#UEFA, Aleksander Čeferin, clame haut et fort sa volonté de sanctionner fermement les clubs qui ne respecteraient pas le fair-play financier, le #PSG semble s'être protégé et préparé au pire scénario. Lors d'un entretien accordé à ARD, média allemand, le président de l'UEFA, a indiqué une nouvelle fois aux détracteurs du club de la capitale, que le PSG faisait l'objet d'une enquête et que rien ne passerait entre les mailles du filet. [VIDEO] Il n'en fallait pas moins pour que Nasser Al-Khelaïfi réponde aux critiques des sceptiques [VIDEO].

« On n'a rien à cacher », a indiqué fermement le président du Paris SG en conférence de presse, suite à l'ouverture de l'enquête de l'UEFA sur les transferts mirobolants des deux prodiges Neymar et Mbappé.

Publicité

Le président du Paris Saint Germain a ensuite souligné:

« On est confiant dans notre position et notre recrutement. L'UEFA fait comme elle le veut, mais on fait tout de manière transparente. On ne dissimule rien, nous leur avons même proposé un bureau chez nous s'ils le souhaitent ». Rappelons que le PSG a recruté cet été Neymar au prix de 222 millions d'euros (payés directement au club de Barcelone par le biais d'un montage financier) et Mbappé a été prêté par Monaco une saison avec option d'achat de 180 millions d'euros. Il s'agit des deux transferts les plus chers de l'histoire.

Le PSG « respecte tous les réglements existants»

L'enquête « portera sur la conformité du club avec la règle du fair play, plus spécialement à la lumière de son activité de transfert récente ». Rappelons brièvement la règle du fair-play financier, un club ne peut pas dépenser plus qu'il ne dégage de revenus, quel que soit le contexte ou les ressources du club.

Publicité

Le président parisien est très remonté et a une nouvelle fois insisté, « on respecte les règlements existants de l'UEFA. Si les autres ne sont pas contents, ce n'est pas notre problème. Notre intérêt, c'est d'atteindre les objectifs qu'on s'est fixés». Le PSG semble être prêt à tout pour remporter le graal, la fameuse ligue des champions tant convoitée. C'est sous un visage très serein que le club de la capitale souhaite se montrer face à toutes les critiques et menaces.

Le PSG estime que cette enquête n'a pour but que d'apaiser les dirigeants d'autres clubs qui pourraient se sentir diminués ou fragilisés par ces transferts.

Le transfert de Mbappé actuellement à l'étude

L'UEFA sanctionne un club si le déficit global dépasse les 30M d'euros. Selon Le Parisien, l'enquête se porte aujourd'hui plus spécialement sur le dossier Mbappé, à savoir un prêt avec option d’achat obligatoire à 180M d'euros (si le PSG se maintient en Ligue 1 la saison prochaine).

Le PSG s'est une nouvelle fois montré rassurant.

Publicité

« L’opération avec l’AS Monaco sera intégrée dès cette saison dans les comptes du club ». Rappelons tout de même que le PSG a déjà été sanctionné en 2014 avec une amende de 60 millions d’euros, avec une limitation à 21 joueurs engagés en Ligue des Champions au lieu de 25 possibles ainsi que certaines restrictions au niveau des transferts.

Le barème des sanctions est très large et peut aller de la simple mise en garde à l'exclusion des coupes d'Europe en passant par une amende, un retrait de points ou même la destitution d'un titre. L'UEFA n'en serait pas à son premier coup d'essai puisque par le passé, Malaga, Galatasaray ou le Dynamo Moscou ont déjà été privés de coupes d'Europe. Le PSG semble prêt à tout pour remporter la coupe aux grandes oreilles quitte à s'y brûler les ailes. #Football