La situation au FC #Barcelone est bien loin d'être idyllique. Après avoir réalisé une saison bien médiocre sur tout les plans, le #Barça a notamment réalisé un #Mercato très loin de ses espérances. En ayant perdu notamment l'une de ses grandes stars, à savoir le Brésilien Neymar, le club s'en est vu complètement affaibli. Mais ce n'est pas la seule chose qui fait que ce mercato devienne raté. Même si le club est parvenu à faire signer l'une de ses cibles prioritaires, à savoir Ousmane Dembélé, il a failli à amener l'autre grande proie, qui était Philippe Coutinho [VIDEO], resté à Liverpool. En plus de cela, le Barça s'est octroyé le droit de dépenser une énorme somme d'argent, à savoir 40 millions d'euros, pour un joueur qui n'a pourtant pas le vent en poupe, à savoir Paulinho.

Publicité
Publicité

Un mercato bien loin des espérances, qui ne satisfait absolument pas les supporters du club, qui doivent en plus affronter un autre problème.

Un mercato raté, c'est bien assez, et pourtant les socios doivent aussi se faire du soucis pour les stars qui sont déjà au club. Andres Iniesta et Lionel Messi, qui incarnent parfaitement les plus beaux jours du club depuis plus de 10 ans, voient leur contrat s'arrêter en juin 2018, et n'ont toujours pas prolongé celui-ci.

Josep Bartomeu fait le même coup que pour Messi

Pourtant, cela semblait bien réglé pour Messi. Alors que le club tentait depuis déjà un moment de le faire prolonger, le président du Barça, Josep Bartomeu, a annoncé en juillet que l'Argentin avait prolongé son contrat. Une bien belle nouvelle, qui a pourtant été démentie fin aout, laissant planer de nouveau le doute sur l'avenir du joueur aux cinq Ballon d'Or. Et le président vient de réaliser exactement le même coup pour Iniesta.

Publicité

Après avoir annoncé dans les médias que le nouveau contrat du joueur de la Roja avait été signé, le principal intéressé a pourtant démenti en arrivant à l'aéroport ce matin, après qu'un journaliste lui ait demandé si les propos du président étaient vrais.

Josep Bartomeu, qui se trouve dans une position bien inconfortable suite aux mauvais résultats du club, et aussi aux mauvais recrutements, continue en plus de mentir aux médias, comme à ses supporters. Sous le coup d'une mention de censure, celui-ci pourrait très vite être démis de ses fonctions de président, si les socios votent en grande majorité pour son licenciement. Ce n'est en tout cas pas cette affaire qui risque de lui sauver la mise.