Son mercato estival à peine terminé, le Paris Saint-Germain n'a pas le temps de souffler. En effet, vendredi après-midi, l'#UEFA, organisation en charge du football européen, s'est fendue d'un communiqué. « La Chambre d'enquête de l'Organisme de contrôle financier du Club de l'UEFA a ouvert une enquête formelle sur Paris Saint-Germain dans le cadre de son suivi continu des clubs en vertu du règlement sur le Fair-Play Financier ». Une enquête qui portera notamment sur la notion de rentabilité, alors que le #PSG est censé dépenser plus de 400 millions d'euros pour seulement deux joueurs, Neymar et Mbappé étant d'ailleurs considérés comme les deux joueurs les plus chers de l'histoire du football.

Publicité
Publicité

L'organisme européen ajoute qu'aucun commentaire ne serait fait de sa part avant la fin de l'enquête, qui pourrait durer plus d'une année. Le fair-play financier est le système mis en place depuis plusieurs années qui évite aux clubs de dépenser plus que ce qu'ils gagnent. Un outil censé éviter les faillites des clubs... et qui permet surtout aux grands clubs européens, qui sont ceux qui génèrent le plus de revenus grâce au merchandising, de conserver leur leadership.

Le PSG se défend

Alors forcément, quand un nouveau riche comme le Qatar avec le PSG, débarque dans le football et bouleverse les habitudes, cela dérange. Le Bayern Munich, par la voix de ses dirigeants, avait déjà émis plusieurs critiques envers le club parisien au début de l'été, dénonçant la puissance de l'argent dans le football.

Publicité

Mais les signatures de Neymar, ancien du FC Barcelone, et de Kylian Mbappé, courtisé par le Real Madrid [VIDEO], ont semblent-ils été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Selon la presse espagnole, le club catalan et le club madrilène ont alerté l'UEFA afin de mener une enquête sur le PSG et un possible manquement au fair-play financier. Une demande rapidement suivie par l'UEFA. Le Paris Saint-Germain n'a pas tardé à réagir, en diffusant également un communiqué. « Le club rappelle, si besoin était, qu’il dispose également d’un actif joueur d’une valeur très significative susceptible de générer des plus-values très importantes dans les deux prochaines fenêtres de marché (janvier et juin) de l’exercice 2018 ». Le dossier parisien n'étant pas traité avant au moins un an, le PSG assure qu'il aura vendu des joueurs d'ici là et qu'il sera donc rentrée dans les clous du fair-play financier.

Opération dégraissage enclenchée pour le PSG

Un objectif dégraissage qui a déjà débuté cet été avec les ventes de Blaise Matuidi (20M€ à la Juventus Turin), Youssouf Sabaly (4M€ à Bordeaux), Serge Aurier (25M€ à Tottenham), mais aussi les départs en prêt des coûteux salaires que représentent Jesé Rodriguez (Stoke City), Grzegorz Krychowiak (West Bromwich Albion) et Gonçalo Guedes (FC Valence).

Publicité

Pas encore de quoi rembourser les 222 millions d'euros dépensés pour Neymar et les 180 millions d'euros qui le seront pour Kylian Mbappé l'été prochain, mais le PSG montre qu'il sait aussi vendre. Comme l'a affirmé le Paris Saint-Germain dans son communiqué, l'opération dégraissage se poursuivra lors des prochaines fenêtres de mercato. Parmi les départs à envisager : Kévin Trapp, Hatem Ben Arfa [VIDEO], Julian Draxler ou encore Angel Di Maria. Mais si ça ne suffit toujours pas, le PSG pourrait aussi perdre des éléments plus importants comme Marquinhos ou Marco Verratti. Recruter Neymar et Mbappé pourrait donc avoir des répercussions sportives très positives, mais aussi jouer plus que prévu sur les finances et la stratégie du Paris Saint-Germain sur le marché des transferts. #kylian Mbappé