Publicité
Publicité

C'est un bras de fer qui dure plusieurs semaines entre #Ben Arfa et le #PSG. Le club parisien ne veut plus de ce joueur et décide, par la voix de Nasser, de mettre Hatem Ben Arfa au placard. [VIDEO] Lors du brillant mercato estival du PSG, il a été demandé à Ben de quitter le club, chose que le joueur a refusé de faire, car dit-il, son contrat est toujours en cours et ce jusqu'en 2018. Une attitude que lui reprochent les dirigeants du PSG qui veulent à tout prix voir Ben Arfa libérer son casier chez les pros. Une décision qui a suscité de l'indignation de Jean-Jacques Bertrand, avocat de l'ancien niçois qui fustige la position des dirigeants du Paris et affirme ''qu'on ne peut rien reprocher à un joueur de vouloir respecter son contrat. On fait comme si Hatem n'avait pas de contrat : tu pars, t'as rien et on ne demande rien''.

Publicité

Une mise à l'écart qui pourrait durer jusqu'à l'ouverture du mercato hivernal. Une sanction bien trop dure pour Hatem Ben Arfa.

L'avocat du joueur, Jean-Jacques Bertrand dénonce une violation de la charte du football par le PSG. [VIDEO]Il estime pour sa part que Ben ne fait que respecter ses engagements, et au club d'en faire autant. Le rêve du joueur est cependant brisé, une histoire d'amour qui vire au grand gâchis. Il avait pourtant été accueilli comme un prince il y a seulement un an après avoir snobé le FC Seville pour revêtir les couleurs du Paris-Saint-Germain, sans pour autant savoir qu'il allait très vite être déçu par le club parisien. À ce jour, le nom d'Hatem Ben Arfa ne figure pas sur la liste officielle des joueurs pros du PSG devant discuter les matchs de l'UEFA.

Publicité

Mais le joueur est décidé à faire valoir ses droits et ce devant un tribunal s'il le faut.

Le clan Ben Arfa est paré pour une bagarre juridique

La seule issue de cette affaire si le PSG ne trouve pas un consensus avec Ben sera la justice. Le clan Ben ne se laissera pas faire, une opposition destinée à faire entendre aux dirigeants du PSG que Hatem Ben Arfa est très loin d'accepter un tel traitement ad vitam aeternam. Les textes en vigueur ne sauraient tolérer un tel comportement, et le clan de Ben est bien disposé à s'appuyer sur ces textes pour mettre fin à cette mise à l'écart, mieux encore à cette injustice. Nasser Al-Khelaifi a décidé d'envoyer Ben Arfa s'entrainer avec son équipe réserve, une équipe qui évolue dans un championnat amateur. L'équipe indique que le PSG doit respecter certaines règles avant d'infliger cette mise à l'écart à Ben. De plus le concerné doit continuer à travailler dans les conditions similaires à celles des pros et à des horaires convenables. Philippe Piat, coprésident du syndicat des joueurs (UNFP) indique que le Paris a ce droit de procéder à cette mise à l'écart dans le cadre d'un problème technique provisoire à l'instar d'un sureffectif, mais cette mise à l'écart ne doit pas dépasser deux à trois semaines .

Publicité

Or, le PSG n'est pas en sureffectif et hier encore Unai Emery a fait appel à quatre joueurs de la réserve pour faire le nombre à l’entraînement. Tout compte fait, Hatem Ben Arfa compte traîner le PSG en justice. #Ligue 1