Publicité
Publicité

Le feuilleton entre Hatem #Ben Arfa et le Paris Saint-Germain n'est pas terminé ! Resté au club cet été alors que ses dirigeants l'invitaient à se trouver une nouvelle équipe, l'international français avait été écarté début septembre du groupe professionnel. Après une lettre recommandée de l'avocat du joueur, Jean-Jacques Bertrand à Antero Henrique, où celui-ci menaçait le dirigeant parisien de saisir la commission juridique de la Ligue en cas de non-réintégration de son joueur, [VIDEO] Hatem Ben Arfa s'entraînait de nouveau avec le groupe pro depuis la mi-septembre.

Mais ce vendredi, le Francilien sera de nouveau invité à s'entraîner avec l'équipe réserve, ce qui a pour conséquence de déclencher l'exaspération de son avocat.

Publicité

Interrogé par le quotidien L'Equipe, Jean-Jacques Bertrand estime son joueur lésé par cette décision : "on est entré dans une mesure de discrimination notoire à l'écart d'un joueur de l'effectif professionnel. On demande que le club respecte ses obligations. Là il y a une rétrogradation très nette des conditions de travail d'Hatem."

L'avocat de Ben Arfa menace le PSG

L'avocat qui n'a cette fois-ci pas pris le temps de contacter le Directeur Sportif du #PSG pour discuter de la situation de son client, annonce également dans son interview avoir saisi la commission juridique de la Ligue. Une mesure qui n'est pas une finalité pour Mr Bertrand, qui pourrait aller plus loin en cas de décision défavorable à son client : "il existe d'autres instances à saisir encore, administratives et judiciaires" menace-t-il

Invité à s'entraîner avec l'équipe réserve ce mardi afin de ne pas perturber le groupe professionnel avant sa rencontre contre le Bayern de Munich, [VIDEO]l'international français était de nouveau présent ce jeudi avec Neymar et consorts.

Publicité

C'est à son retour de l'entraînement que le club l'a informé par téléphone qu'il ne devait plus se rendre aux sessions des professionnels, selon Jean Jacques Bertrand.

Un coup dur pour l'ancien Lyonnais qui pourra s'inspirer de la situation de Peguy #luyindula en 2011. Mis au placard, l'ancien joueur de la capitale avait lui aussi saison la commission juridique de la Ligue, qui lui avait donné gain de cause. Réintégré au groupe professionnel il faisait de nouveau son apparition sous le maillot parisien six mois plus tard. Mais le rêve ne devrait pas être aussi beau pour Hatem Ben Arfa qui sera libre de signer un contrat où il le souhaite à compter du 1er janvier 2018.