C'est une mauvaise nouvelle pour le joueur, pour sa sélection, mais aussi pour son club, le Paris Saint-Germain (#PSG) : Angel di Maria s'est blessé assez lourdement.

La sélection nationale de l'Argentine affrontait le Venezuela, mardi 5 septembre 2017, dans le cadre des qualifications pour la Coupe du Monde 2018 en Russie. La rencontre s'est achevée sur un score nul (1-1), ce qui représente un contre-performance pour l'Argentine, l'une des principales nations d'Amérique du Sud.

Mais les malheurs de l'Argentine ne se sont pas arrêtés là puisqu'Angel di Maria a dû quitter la pelouse après seulement 25 minutes de jeu. Il s'est blessé et souffre d'une déchirure du biceps fémoral de la jambe gauche.

Publicité
Publicité

D'après les premières déclarations de responsables de la sélection argentine, le gaucher doit passer des examens rapidement pour déterminer la gravité de sa blessure.

Selon certains médias spécialisés en Argentine, cette blessure pourrait écarter Angel di Maria des terrains de #Football pour au moins un mois. Cela n'arrange pas le joueur qui se trouve déjà dans une situation un peu délicate au PSG avec les récentes arrivées de Neymar [VIDEO] et de Kylian Mbappé [VIDEO] pour renforcer l'attaque parisienne. Il n'était déjà pas sûr de faire partie de l'équipe type de son entraîneur Unai Emery, pour la saison 2017/2018. Avec cette absence, il devrait lui être encore plus difficile de gagner sa place.

L'Argentine dans une situation difficile

En ce qui concerne l'Argentine, la qualification pour le Mondial 2018 semble de plus en plus s'éloigner...

Publicité

L'équipe est, pour le moment, 5e des éliminatoires pour la zone Amérique du Sud. Avec 24 points, elles est loin derrière le Brésil, en tête avec 37 points. Elle est devancée par l'Uruguay (27 points), la Colombie (26 points) et le Pérou (24 points).

Si le classement ne change pas, l'Argentine devra disputer les barrages pour espérer se qualifier. Pour éviter cette frayeur, les joueurs de Jorge Sampaoli devront absolument l'emporter lors des deux dernières rencontres qu'ils ont à disputer pendant les éliminatoires contre le Pérou, à domicile, et contre l’Équateur, à l'extérieur.

Les Argentins n'ont, en effet, pas le droit à l'erreur car, derrière eux, le Chili et le Paraguay les talonnent avec, respectivement 23 et 21 points, et pourraient leur passer devant en cas de nouvelle contre-performance. Et, dans ce cas, ils n'auraient même pas la possibilité de joueur leur qualification en barrages... #Ligue 1