C'est désormais clair : Hatem Ben Arfa est vraiment devenu indésirable au Paris-Saint Germain (#PSG). L'international français paye sa décision de ne pas quitter le club et la direction ne se cache plus pour le mettre à l'écart de son effectif professionnel.

En quelques jours, Hatem Ben Arfa a d'abord appris qu'il ne faisait pas partie du groupe de joueurs inscrits pour la Ligue des Champions 2017/2018 avec le PSG, puis qu'il devait aller s'entraîner avec l'équipe réserve du club parisien. Deux coups durs pour le meneur de jeu qui avait pourtant été recruté comme une star au cours de l'été 2016 après une saison exceptionnelle à l'OGC Nice.

Publicité
Publicité

Mais ce n'est pas tout ! Comme le révèle SFR Sport, l'international français ne peut désormais plus profiter d'aucun avantage lié au statut de membre du groupe professionnel du PSG. Il n'a, par conséquent, plus droit à une place de parking au Camp des Loges, le centre d'entraînement parisien, ni même d'accès au vestiaire réservé à l'équipe première. La chaîne de télévision précise que son casier est vide depuis plusieurs semaines.

Ben Arfa, écarté du groupe pro du PSG par le président

Hatem Ben Arfa paye sa décision de ne pas quitter le PSG au cours de ce mercato estival 2017. Mais pas seulement. Selon Eurosport, les dirigeants parisiens considèrent que le joueur aurait eu une attitude déplacée envers l'émir que Qatar [VIDEO], Tamim Al-Thani, lors de sa visite au Camp des Loges en avril 2017.

Publicité

Ben Arfa aurait profité de sa présence pour demander son numéro de téléphone personnel, en expliquant que le président du club, Nasser Al-Khelaïfi, refuse de lui parler depuis plusieurs mois. Un épisode à la suite duquel le président aurait demandé à Unai Emery, l'entraîneur du PSG, de ne plus le retenir Hatem Ben Arfa dans le groupe professionnel. Il n'a d'ailleurs plus jamais été aligné en match officiel du PSG depuis...

Le mercato étant terminé en France et dans la plupart des championnats en Europe, la saison 2017/2018 s'annonce très compliquée pour le gaucher. Seule porte de sortie encore possible pour lui : la Turquie [VIDEO] où les clubs peuvent encore recruter des joueurs jusqu'à vendredi 8 septembre 2017. Mais visiblement, cette option n'entre pas dans ses projets...

A en croire les dernières déclarations de son avocat, il semble plus que probable de voir l'affaire se déplacer sur le terrain judiciaire. Hatem Ben Arfa pourrait saisir la Commission juridique de la Ligue de #Football professionnel (LFP) pour régler la situation. #Ligue 1