Publicité
Publicité

Le #PSG marche sur l'eau dans ce début de saison. Les hommes d'Unai Emery font carton plein en Ligue 1 [VIDEO] (5 matchs pour 5 victoires) et ont écrasé leur premier adversaire en Ligue des Champions, le Celtic Glasgow, 5-0. Le mercato de folie de cet été semble avoir enfin permis au club de passer à la vitesse supérieure. Cependant, cet état de grâce a de quoi faire de jaloux. Le PSG s'attire beaucoup de critiques de part et d'autres de l'Europe. Le Barça avait été le premier à lancer une fronde anti Paris entraînant avec lui certains grands noms du football européen. L'UEFA surveille également de très près le club de la capitale. Mais ces dernières semaines, les critiques les plus insistantes viennent de France et des collègues de #Ligue 1.

Publicité

Le plus actif restant bien sûr Jean-Michel Aulas rarement avare en critiques sur les réseaux sociaux.

Le PSG répondra sur le terrain

Les sorties récentes du président lyonnais font sourire mais par intermittence. Les blagues les plus courtes sont les meilleures mais Jean-Michel Aulas semble ne pas l'avoir compris. Presque chaque jour il envoie des tweets à l'encontre du PSG qu'il accuse de "concurrence déloyale". Dans le vestiaire parisien la consigne a visiblement été donnée de ne pas surenchérir en répondant au président rhodanien. Sauf que depuis quelques temps les langues se délient. Ainsi, Adrien Rabiot avait déclaré en marge du match contre le Celtic [VIDEO] ne pas comprendre la position d'Aulas : " Je ne vais pas parler de ça, on fait abstraction de ses déclarations, c’est plus les supporters parisiens qui doivent en avoir un peu marre. Je ne sais pas si c’est dans le but de nous déstabiliser que Jean-Michel Aulas fait ça, c’est pas la première fois."

Marquinhos voit Paris se venger sur l'OL

Dans une interview donnée au journal Le Parisien, le défenseur du PSG, Marquinhos y va aussi de sa déclaration.

Publicité

"On pense d'abord à nous, à notre club, à notre président. Ceux qui parlent, on les laisse parler. C'est sur le terrain qu'on va répondre." a t-il répondu avec tout le flegme qui le caractérise. C'est là une position pragmatique qui montre bien la sérénité qui circule actuellement au sein du vestiaire parisien. Imperturbables en surface, les hommes d'Unai Emery pourraient bien malgré leurs dires être animés par un sentiment de revanche. Le match contre l' #OL est donc déjà lancé depuis plusieurs semaines. Il ne reste plus qu'à espérer que le spectacle sera à la hauteur des provocations et que les débats se feront balle au pied. Réponse au Parc des Princes dimanche à 21h!