Publicité
Publicité

Le #PSG est dans l'oeil du cyclone depuis la fin du #Mercato. Attaqué de toute part (en grande partie par le FC Barcelone), le club parisien va devoir passer en mode défensif. En effet, l'UEFA a annoncé l'ouverture d'une enquête concernant les transferts dantesques de cet été du vice-champion de France. Neymar arrivé pour 222 millions [VIDEO] et Kylian Mbappé (prêt de 180 millions d'euros qui entre malgré tout en compte dans le budget de la saison) sont les deux grosses raisons de litige entre le PSG et l'UEFA. Pourtant Paris ne semble pas inquiet malgré les critiques et les suppositions qui évoquent de lourdes sanctions. Un bras de fer va désormais s'engager.

Publicité

PSG : Nasser n'a "rien à cacher"

C'est en marge de la présentation historique de la pépite française Kylian Mbappé que le président parisien est monté au front. Visiblement pas impressionné par les discours et les piques venant de part et d'autres, il répond avec aplomb : "Comme je le dis tout le temps, on est très confiant. L'UEFA peut faire ce qu'elle veut. On a été transparent, on n’a rien caché dans nos opérations, notre recrutement, on n’a rien à cacher." Une sérénité à toute épreuve que rien ne semble ébranler. Une position de force comme une réponse sèche à tous ses nombreux adversaires du moment. Les journalistes présents lors de l'officialisation de jeune attaquant originaire de Bondy, l'ont interrogé sans succès sur les dessous du complexe montage financier réalisé par le PSG avec l'AS Monaco.

Publicité

Inébranlable et sûr de lui, espérons que Nasser sera fait du même bois au moment de l'audition du vice-champion de France par la commission de l'instance européenne.

Le président se moque des adversaires du PSG

"Je ne suis pas inquiet. Le plus important, c’est notre projet pour le club. On respecte tous les règlements, de l’UEFA, de la FIFA. Si certains clubs sont mécontents ou fâchés, ce n’est pas mon problème. Ce qui m’intéresse, c’est le projet du club et comment nous y arriverons. Le reste ne m’intéresse pas.", ainsi Nasser détaille t-il sa posture. D'aucuns y verront de l'arrogance, de la suffisance quand d'autres interpréteront ces propos comme la preuve d'une honnêteté flagrante. Nul doute que c'est un combat de haute lutte qui attend le PSG et tous ses avocats. Difficile d'imaginer le club sans solutions lui qui a tellement travailler pour opérer des montages financiers complexes. Pour rappel, tout un volet de sanctions est envisageable pour l'UEFA. Celui-ci va de la pénalité économique, de l'interdiction de recrutement jusqu'à une exclusion de la Champions League [VIDEO] la saison prochaine. Seul contre tous puisque Manchester City s'est déjà tiré d'affaire, Paris est déterminé à ne pas servir d'exemple, de bouc-émissaire. #Champions League