Publicité
Publicité

Le #Mercato estival du Paris-Saint-Germain a été le plus extraordinaire depuis l'arrivée des dirigeants qataris au club de la capitale. Les transferts de Neymar [VIDEO] et de Kylian Mbappé ont réussi à nous faire oublier qu'en janvier dernier, c'est l'international allemand Julian Draxler qui rejoignait Paris en faisant une grosse impression pour ses débuts en #Ligue 1. En effet, le PSG a profité du fait que le jeune joueur de la mannschaft n'était pas au mieux à Wolfsburg pour l'arracher au club allemand en échange de 38 millions d'euros. Le paris s'est avéré gagnant puisqu'il fut décisif dès son premier match en marquant le septième et dernier but de son équipe qui se baladait à Bastia.

Publicité

Il s'est donc installé tout à fait logiquement dans le onze parisien et a enchaîné les bonnes prestations, reléguant ses concurrents directs sur le banc. Selon ses dires, il s'épanouit à Paris sur le terrain mais aussi en dehors. La capitale française l'enchante, mais le mercato fou du PSG, qui apparaît comme un rêve pour la plupart des supporter du club s'apparente plutôt à un cauchemar du point de vue de la pépite allemande.

Une injustice flagrante ?

Bien sûr, les 38 millions investis ne pèsent pas bien lourds face aux 222 millions de la clause libératoire de Neymar ou aux 180 millions posés sur la table pour s'attacher les services du prodige monégasque Kylian Mbappé. Pourtant, d'un point de vue sportif, il n'y a rien à redire des performances de l'allemand, qui a été irréprochable durant toute la seconde partie de saison.

Publicité

Selon l'entourage du joueur et son sélectionneur Joachim Löw, Julian Draxler est heureux à Paris, il soutient le club et son projet et ne souhaite pas partir. Mais d'autres équipes sentent le vent tourner et l'opportunité se présenter, notamment Arsenal où Arsène Wenger cherche un remplaçant à Alexis Sanchez, filé à Manchester City, et pourrait garantir au jeune allemand un poste de titulaire qu'il semble avoir perdu à Paris. Du temps de jeu, il en aura assurément dans la rotation. Mais Julian Draxler n'est sûrement pas venu au PSG pour ne jouer que des bribes de matchs ou des rencontres de coupe. En l'empêchant de s'exprimer trop longtemps, le PSG [VIDEO] pourrait bien lui donner des envies d'ailleurs et ainsi faire le bonheur d'un concurrent. En se penchant un peu sur le marché des transferts de ce mercato et des sommes dépensées, on s'aperçoit que pour le prix, Draxler était vraiment une affaire en or.