L'avenir s'annonce sombre pour Hatem Ben Arfa. D'abord pressenti en Turquie, c'est ensuite l'OGC Nice qui s'est manifesté pour faire revenir celui qui avait enflammé l'Allianz Riviera lors de la saison 2015/2016. Jean-Pierre Rivière, le président Niçois, a d'ailleurs confirmé dimanche qu'ils étaient sur le qui-vive durant tout l'été, mais qu'à son grand regret, le joueur avait finalement préféré rester au PSG [VIDEO]. Mais en ce début de saison, Unai Emery et la direction parisienne ont envoyé un message limpide à Hatem en l'écartant de la liste de joueurs retenus pour la Ligue des Champions envoyée à l'UEFA, puis en l'excluant purement et simplement du groupe.

Publicité
Publicité

Le talentueux gaucher, qui ne faisait déjà pas partie des joueurs présents lors du stage de préparation aux Etats-Unis, s'entraîne depuis lundi avec la CFA. SFR Sport affirme que le joueur serait littéralement banni du groupe, qu'il ne dispose plus de place de parking ni d'un accès au vestiaire, et que son casier aurait été vidé. Il est incontestablement mis au placard, et la porte est fermée à double tour. Cela fait désormais plus de cinq mois que l'international tricolore n'a plus joué, son dernier match remontant au 5 avril en Coupe de France face à Avranches, match au cours duquel il avait d'ailleurs été brillant en inscrivant deux des quatre buts de son équipe et en délivrant une passe décisive.

Les raisons de son exclusion

Elles sont d'abord sportives, on ne va pas se mentir.

Publicité

Sortant d'une saison ratée, peut-être caressait-il encore l'espoir d'avoir une véritable chance de prouver cette année qu'il avait sa place au sein de cet effectif. Mais les ardeurs d'Hatem Ben Arfa ont clairement dû s'éteindre suite aux transferts de Neymar [VIDEO], puis de Kylian Mbappé. Déjà barré l'an dernier par l'armada offensive parisienne, la marche est désormais définitivement trop haute. Mais les raisons ne sont peut-être pas qu'uniquement sportives. On se souvient que le joueur aurait glissé une "boutade" lors de sa rencontre avec l'émir du Qatar que Nasser Al-Kelaïfi n'aurait que moyennement apprécié. Quoi qu'il en soit, quand on retrace la carrière de Ben Arfa, on ne peut qu'être consterné par un tel gâchis. Hatem fait partie des rares joueurs à être capables de fulgurances à couper le souffle, avec une aisance technique digne des plus grands. Mauvais choix de carrière, manque de rigueur, problèmes de comportements, nombreuses peuvent être les raisons qui feront que nous n'aurons probablement pas la chance de voir évoluer l'ancien chouchou du foot français cette saison. #Mercato PSG #PSG