Publicité
Publicité

Le Paris Saint-Germain s'est lourdement investi sur le marché des transferts à l'occasion cette période estivale 2017. 400 millions d'euros de dépenses consentis par la direction parisienne pour s'attacher les services de deux joueurs, #Neymar Jr et Kylian Mbappé. Un record dans l'univers du foot qui n'est pas du goût de tout le monde. Résultat des courses, une file croissante de clubs d'envergure, au devant desquels le FC Barcelone, a commencé à réclamer la tête du club de la capitale française.

Alors, sur la base de soupçons à propos d'un éventuel non-respect de la règle européenne sur le fair-play financier, l'#UEFA a ouvert depuis peu une enquête sur les activités du club francilien.

Publicité

Une initiative sous forme de préservation de la crédibilité des compétitions européennes que s'est empressé de saluer le président de la Liga Javier Tebas, vent debout pour faire barrage au #PSG. En effet, le patron de la ligue espagnole de football s'est senti particulièrement affecté par le départ de Neymar pour Paris.

Les dessous de l'affaire PSG

S'il est vrai que les investissements du PSG sous l'ère Qatari sont aujourd'hui imposants, la flambée de la valeur marchande des joueurs remontent à plus loin et est plutôt à mettre au crédit des géants actuel du football. Le Real Madrid, malgré son colossal projet des "galactiques", était abondamment applaudi au début des années 2000. Il faut donc chercher ailleurs ce que cache cette grogne de l'Europe du football.

Tapis dans l'ombre, une forte méfiance est née chez les clubs de référence, allant du FC Barcelone à Manchester United. Ces derniers voient d'un mauvais oeil ces nouveaux riches qui veulent s'inviter au partage d'un gâteau réservé.

Publicité

D'ailleurs, si la pépite montante du foot représente une grosse perte pour la ligue espagnole sur un plan sportif, c'est avant tout le manque à gagner sur un plan économique qui affole Javier Tebas [VIDEO] qui considérait ce mercredi que "Neymar a pissé dans la piscine". Mais en dépit des difficultés qu'elle rencontre, la diplomatie du PSG peut compter sur le soutien appuyé de la LFP.

Quel risque représente l'UEFA pour le PSG et Neymar ?

C'est principalement une possible exclusion de la Ligue des Champions qui est le plus à craindre du côté de Paris, tant pour le PSG que pour la star brésilienne. En effet, la conquête européenne figure au premier plan du projet sportif parisien. Et si Neymar veut avoir une chance de remporter le titre de meilleur joueur du monde [VIDEO], c'est un parcours obligatoire. Les dirigeants du club francilien, qui estiment avoir parfaitement respecter les règles européennes, espèrent rapidement voir lever le doute autour de leurs activités.

En attendant, le club de la capitale poursuit sa marche en avant avec, en Ligue 1, une 5e victoire de rang (1-5) à Metz et un trio offensif Mbappé-Cavani-Neymar plutôt percutant. Le match à venir mardi face au Celtic Glasglow sonnera le début d'une campagne européenne qui promet d'être haletante.