Publicité
Publicité

Brillant homme d'affaires, #Florentino Pérez a marqué l'histoire du football. D'abord de 2000 à 2006, lors de son premier passage à la présidence du #Real Madrid. Les succès ne sont pas légions, mais il s'agit de la fameuse période des « Galactiques ». Zinedine Zidane [VIDEO], Ronaldo, Luis Figo, David Beckham ou encore Michael Owen rejoignent alors la capitale espagnole. Pérez quitte la présidence en 2006, avant de revenir en 2009. L'homme d'affaires entame son deuxième mandat comme le premier : avec des transferts coûteux et médiatiques, à l'image de celui de Cristiano Ronaldo, ou encore de Gareth Bale. Une deuxième période couronnée de beaucoup plus de succès pour le président madrilène, qui peut se targuer de se tromper rarement sur le marché des transferts, lui qui a notamment attiré Luka Modric, Toni Kroos ou encore Isco pour des sommes relativement basses.

Publicité

Le Real Madrid aurait pu tenter sa chance

Pourtant, Florentino Pérez a des regrets. Lors d'un long entretien accordée à la Cadena Ser, le président merengue s'est confié sur le joueur qu'il aurait aimé attirer. « S’il y avait eu un joueur comme Messi pendant mon premier mandat, j’aurais essayé de le faire venir. C’est le genre de joueur que nous aurions recruté, comme Zidane. Mais aujourd’hui, c’est très difficile. C’est un joueur très attaché à son club après tant d’années », a confié Pérez au micro de la radio espagnole. Faute de Messi, il a donc recruté Cristiano Ronaldo en 2009... et ça, pour le coup, c'est loin d'être un regret puisque CR7 porte son équipe depuis plusieurs années, devenant le meilleur buteur de l'histoire de la Ligue des champions et le meilleur réalisateur de l'histoire du Real Madrid.

Publicité

Un joueur difficile à attirer pour le Real Madrid

Si Florentino Pérez juge qu'il est très difficile de déloger Lionel Messi du FC Barcelone, d'autres clubs n'en sont pas aussi persuadés. Manchester City a fait le forcing tout l'été pour tenter de séduire la Pulga et le club entraîné par Pep Guardiola n'entend pas relâcher la pression. D'autant que pour le moment, officiellement, le contrat de Messi avec le club catalan prend toujours fin en juin 2018. Si ce bail n'est toujours pas officiellement renouvelé avant le 1er janvier 2018, alors l'Argentin sera libre de s'engager librement dès le premier jour de la nouvelle année avec le club de son choix en vue de l'exercice 2018-2019. Il est très peu probable que le club de son choix soit alors le Real Madrid, mais comme l'a confié Florentino Pérez dans cet entretien, « on ne sait jamais ». #Mercato