Publicité
Publicité

La rengaine commence à être connue concernant Samir #Nasri et ses problèmes de comportement. Ecarté du Manchester City de Guardiola et indésirable lors de son prêt la saison passée au FC Séville car jugé trop arrogant par ses coéquipiers, le milieu de 30 ans avait été poussé vers la sortie par les Skyblues. Un temps annoncé dans le viseur de l'OGC Nice [VIDEO], la transaction n'avait pas pu se faire en raison des exigences salariales trop élevées du milieu de terrain. C'est finalement en #Turquie que le joueur a fini par atterrir en signant un contrat de 2 ans avec le modeste club d'Antalyaspor, [VIDEO] lieu de pré-retraite du Camerounais Samuel Eto'o.

Publicité

Pourtant cela avait bien commencé

Arrivé pour un chèque estimé à moins de 3 millions d'euros, Samir Nasri a pourtant reçu un bel accueil de la part de supporters du club d'Antalya, qui a tout de même réussi à attirer, en plus d'Eto'o, Jérémy Menez, Johan Djourou, et WIlliam Vainqueur, qui manque cruellement à l'Olympique de Marseille ces temps-ci. Titularisé lors de la première journée de championnat, Nasri a même fait trembler les filets sur un superbe service d'Eto'o. Le match s'était finalement soldé sur un résultat nul (1-1) mais on pouvait alors parler de débuts réussis pour le Français d'origine algérienne.

Publicité

C'est dans les jours qui ont suivi que les choses semblent s'être corsées.

Nasri écarté du groupe suite à une embrouille avec l'entraîneur ?

Ce sont apparemment des désaccords avec le coach d'Antalyaspor Riza Çalimbay qui ont mis le feu aux poudres et révélé une facette hélas bien connue de l'ex-marseillais. Ayant manqué deux entraînements suite à cette prise de tête, Nasri a ensuite logiquement été laissé de côté pour la réception du Galatasaray de Bafetimbi Gomis ce week-end (1-1). Tentant de désamorcer la polémique grandissante, le club a utilisé l'excuse officielle d'un mal de gorge du milieu de terrain pour expliquer ses absences répétées. Une version démentie par un media turc selon lequel c'est bien un problème de comportement et une mise à l'écart disciplinaire qui ont frappé Samir Nasri. Une munition de plus pour ses détracteurs qui voient en lui un joueur certes pétri de talent mais incapable de s'impliquer dans la durée depuis ses belles saisons à Manchester City. Ecarté de l'équipe de France depuis l'arrivée de Didier Deschamps au poste de sélectionneur, Nasri ne semble pas parti pour se racheter une réputation en terres turques ... #Mercato