Juan Martin Del Potro va affronter Rafael Nadal en demi-finale de l'US Open ce vendredi à 00h30. Un exploit au vu de ce qu'il a vécu au cours de ces dernières années. En effet si la place de l'Argentin à ce stade de la compétition étonne, ce n'est pas à cause de son manque de talent, au contraire, rappelons nous qu'il a remporté son premier titre de Grand Chelem à New-York, en 2009 face à Roger Federer, à seulement 20 ans, mais à cause de ses nombreuses blessures. Les poignets du joueurs sud-américain ne l'ont pas souvent laissé tranquille et ont freiné sa carrière.

Ses déboires commencent en 2010. Alors que le Sud-Américain occupe la quatrième place au classement ATP, son poignet droit va faire des siennes et l'obligera à faire des pauses dans sa saison qui le propulseront en bas du classement.

Publicité
Publicité

En 2014, l'Argentin fait son retour, depuis 2012, dans le Top 10 et montre à tous qu'il a le talent pour viser encore plus haut. Mais là encore un de ses poignets, le gauche cette fois-ci, va l'obliger à mettre entre parenthèse sa carrière de tennisman. Il subir deux ans de galère ainsi que trois opération au poignet. Malgré toutes ces mésaventures, l'Argentin est aujourd'hui présent en demi-finale de l'US Open et pointe à la 28ème place au classement ATP.

Del Potro n'a jamais voulu abandonner le tennis

Si Sud-Américain en est aujourd'hui à ce stade de la compétition et pas trop mal classé au niveau mondial, c'est grâce à son mental hors-norme. Début 2016, l'Argentin, qui est au fond du trou et en plein doute quand à sa capacité à retrouver sa meilleure forme physique, pointe à la 1046ème place du classement mondial.

Publicité

Pourtant il va se ressaisir et réussir un nouveau come-back formidable. Marcelo Gomez, l'ancien entraîneur de Juan Martin Del Potro, dans des propos publiés sur le site de 20 Minutes, explique que la plus grande force du joueur est son mental : "Petit déjà, il avait un mental incroyable. Avec son papa, on avait décidé de la faire jouer contre des jeunes de catégories supérieures pour qu'il s'endurcisse, qu'il apprenne à ne jamais s'avouer vaincu. Et aujourd'hui on voit que ça paye."

En plus de son mental à tout épreuve, Juan Martin Del Potro va pouvoir s'appuyer sur un physique qui semble enfin le laisser tranquille face à Rafael Nadal. La partie semble donc loin d'être gagnée pour l'Espagnol. Surtout que l'Argentin a aussi un autre atout sur lequel il peut s'appuyer : le soutien du public. Juan Martin Del Potro est très apprécié par les amateurs de tennis. La preuve, une grande partie du public l'a soutenu en quart de finale contre Roger Federer. #USOPEN #DelPotro #RafaelNadal