Dimanche soir soir en s'imposant face à Kevin Anderson en trois sets (6-3, 6-3, 6-4), en finale de l'US Open, Rafael Nadal a conforté sa place de numéro 1 mondial. Surtout il a remporté le troisième US Open de sa carrière et son 16ème titre en Grand Chelem. La victoire de l'Espagnol ne faisait pas beaucoup de doute face à un adversaire qui jusque là n'était parvenu qu'aux stades des quarts de finale dans les grands tournois. Rafael Nadal gagne tout de même son premier tournoi sur dur depuis 2014 et sa victoire à Doha. Cela doit donc être un réel soulagement de gagner un trophée sur cette surface pour celui qui a connue une année 2016 galère à cause d'une blessure au coude.

Publicité
Publicité

Une blessure qui a l'air d'être un lointain souvenir tant la saison 2017 du Majorquin est réussie. Rappelons que dès le début de l'année Rafael Nadal a montré qu'il fallait compter sur lui cette saison avec une finale de l'Open d'Australie perdue face à Roger Federer, une saison sur terre battue ébouriffante, avec comme point culminant sa 10ème victoire à Roland Garros. Et maintenant donc une nouvelle victoire en Grand Chelem avec un match maîtrisé comme son année 2017.

Kevin Anderson n'a eu aucune chance face à Nadal

Kevin Anderson est véritablement tombé sur un adversaire plus fort que lui, dimanche soir. Rafael Nadal a passé tous ses jeux de services facilement contre le Sud-Africain. Lors du premier set, le Sud-Africain s'est d'abord fait mené 4-3 puis ensuite 5-3 avant de s'incliner sur une volée gagnante du numéro 1 mondial au bout de 58 minutes.

Publicité

Le deuxième set a été la copie conforme due premier à une exception près, l'Espagnol a pris le service de Kevin Anderson dès le 6ème jeu. Mené de 2 sets à 0, au bout de moins deux heures, Kevin Anderson s'est encore enfoncé au début de la troisième manche en commettant une série de quatre fautes directes. Malgré ses efforts pour tenter de revenir lorqu'il y a eu 5-4, le Sud-Africain n'a pas réussi à empêcher Nadal de remporter l'US Open sur ce dernier et troisième set remporté 6-4.

Nadal empoche donc son 74ème titre, dont 16 en Grands Chelem, de sa carrière ainsi qu'un chèque assez conséquent de la somme de 3,7 millions de dollars soit 3,07 millions d'euros. le champion espagnol n'a pas non plus oublié de saluer très chaleureusement son, Toni, qui ne l'accompagnera plus à partir de janvier 2018. L'Espagnol en plus de confirmer son grand retour renforce encore plus la domination du "Big Four" sur le tennis mondial puisque Djokovic, Federer, Murray et lui ont remporté 46 des 51 derniers du Grand Chelem. #USOPEN #KevinAnderson #RafaelNadal