Le monde de l'#eSport français s'est mobilisé ce week-end en faveur des victimes de l'ouragan Irma, notamment sur l'île de Saint-Martin [VIDEO]. Une trentaine de streamers (joueurs en ligne live), comprenant Aayley, Alderiate, Benzaie, Dach, DFG, Diabalzane, Doigby, Domingo, Gius, Gob, Hexakil, Imsofresh, Jeel, Jiraya, Kenny, Laink, Lapi, Lege, LRB, Lutti, Mamytwink, MisterMV, Moman, Nono, Sardoche, Tweekz, Velahan, Xari, Zankioh, Zecharia, supervisés par l'organisateur et hôte de l'événement Adrien "ZeratoR" Nougaret (d'où le nom "Z Event"), se relayèrent de vendredi soir à dimanche pour tenir un live sans interruption dont l'intégralité des dons obtenus seraient reversés au soutien des habitants sinistrés de l'ouragan #Irma.

Publicité
Publicité

Au programme, des MOBA très populaires comme League of Legends, mais également des jeux compétitifs suivis par des fans certes moins nombreux mais tout aussi passionnés tels que Player'sUnknownBattleground (abrégé en PUBG, qui vient de dépasser LoL en termes de vues sur le site de streaming Twitch.tv), TrackMania ou même Pigeon Simulator. Le tout dans la bonne humeur et pour la noble cause, pour une durée totale d'environ 50 heures de stream.

Une démonstration des possibilités d'un domaine encore peu connu

Domaine encore peu plébiscité, l'eSport rassemble de plus en plus, comme le prouve le pic de plus de 90 000 spectateurs atteint par le Z Event. Si ces chiffres semblent déjà très bons pour un événement caritatif, ils ne sont en rien comparables à ceux pouvant être atteints par les compétitions de jeux en ligne.

Publicité

En termes financiers, le compteur se plaçait déjà à plus de 170 000 euros après moins de 24 heures de stream. La somme finale s'éleva à 450 000 euros. En partenariat avec la Croix Rouge, l'initiative fut acclamée sur les réseaux sociaux, jusqu'au compte Twitter du Président de la République lui-même. Si la somme reste sans précédent, ce n'est pas la première fois que le monde du gaming se mobilise pour la bonne cause. Le streamer Bachir « Athene » Boumaaza avait déjà en 2013 réuni ses collègues sous la plateforme "GamingForGood", en faveur de l'association "SaveTheChildren". Athene récidiva en 2016 à travers l'évènement "Avengers1", dont les dons prirent la direction de l'Ethiopie. ZeratoR suivit alors le mouvement et réunit les troupes du monde du gaming français, débouchant sur la levée d'un fond de 170 000 euros supplémentaires. De quoi démontrer les possibilités offertes par la mobilisation de la communauté des streamers et des gamers français. #Macron