Publicité
Publicité

Le début de saison du #PSG est idyllique. Alors que chaque année, le club connait une crise à la fin du premier quart de la saison, les résultats sportifs sont au rendez-vous. Cependant, le club vient d'annoncer une décision surprenante dans l'un de ses derniers communiqués : la fin de son équipe d'e-sport dédiée au jeu League of Legends. Les mauvais résultats sportifs de cette dernière et la crise financière qui touche les écuries européennes concurrentes sur la plateforme forment un virage délicat dans un sport interactif en plein développement au PSG [VIDEO]. Sans être irrévocable, cette décision pourrait bien entraîner d'autres formations à faire de même.

Publicité

Le PSG en conflit avec League of Legends

Les mécontentements qui ont amené cette décision sont multiples. L'argument avancé par le Paris Saint-Germain est essentiellement économique. En effet, le PSG [VIDEO] est monté au créneau suite à ce qu'il estime être une mauvaise redistribution des revenus de la part de l'éditeur du jeu, la société RIOT. En effet, les salaires des joueurs ont globalement explosé lors de la saison précédente et ce dans toute l'Europe. Obligé de s'aligner pour conserver ses meilleurs éléments, le club de la capitale estime que cette inflation (encouragée par l'éditeur) est totalement injustifiée puisque la diffusion des compétitions et le nombre de spectateurs commencent à plafonner et n'amènent pas de ressources supplémentaires aux équipes. Estimant le revenu minimal de bon fonctionnement d'une team à 850 000 euros mensuel, Paris a décidé de se retirer de la course face à l'immobilisme de la plateforme européenne du jeu. Le cas du club n'est pas unique puisque d'autres équipes mythiques comme Fnatic, G2 Esports et Misfits ont demandé à rejoindre la ligue nord-américaine du jeu en invoquant des arguments similaires.

Publicité

PSG e-sport, une expérience qui vire au cauchemar

Toutefois, les observateurs voient une autre explication à ce retrait prématuré. En effet, l'équipe financée par le PSG n'a jamais obtenue les résultats escomptés lors des grandes compétitions. Pire, malgré le recrutement de joueurs parmi les plus talentueux, la team parisienne s'est ridiculisée en terminant le championnat de seconde division européenne à la dernière place. Suite à cette conclusion catastrophique, les investisseurs ont tout simplement décidé de trancher en retirant l'équipe dédiée à League of Legends de son porte-feuille e-sport. Véritable célébrité dans ce domaine, le directeur sportif de la section incriminée, Bora Kim alias Yellowstar a tout simplement opté pour une démission au terme d'une saison "pleine de défis mais décevante".Désormais, délesté de ce qui était un véritable boulet à sa réputation, le PSG e-sport va se concentrer pleinement sur d'autres championnats comme celui consacré au jeu FIFA. #Football #Jeux vidéo