Publicité
Publicité

Dans une ambiance de feu hier soir à Liverpool, les Lyonnais sont allés s'imposer sur le score de 2 buts à 1 face à Everton. Malgré un mercato spectaculaire cet été (environ 150 millions dépensés, arrivées de Sigurdsson et de Rooney), le deuxième club de Liverpool après les Reds n'y arrive pas cette saison. Seizième du classement de #Premier League avec seulement huit petits points au compteur, Everton stagne et ne peut pas compter sur l'#Europa League pour se remonter le moral. En plus de la défaite d'hier soir, les hommes de Ronald Koeman [VIDEO] s'attirent également les foudres de la presse et de l'opinion publique de par leur comportement et la réaction violente de leur supporteurs.

Publicité

L'OL s'en sort dans la douleur

Les hommes de Bruno Genesio étaient pourtant sous le feu de la critique avant le match. Bien que leurs résultats en Ligue 1 soient loin d'être aussi catastrophiques que certains le laisse entendre, c'est plutôt l'irrégularité de leur jeu qui est pointée du doigt. Privés de leur attaquant star, le catalan Mariano Diaz, les lyonnais pouvaient nourrir quelques inquiétudes avant la rencontre. Pourtant, ils ont pu compter dès les premières minutes sur un Nabil Fekir de retour vers les sommets. L'attaquant ouvre la marque sur penalty à la sixième minute. Lyon rentre aux vestiaires avec un bel avantage dans une ambiance hostile et rassure les observateurs quant au fond de son jeu.

Une bagarre générale ahurisante

Les choses allaient pourtant étrangement basculer en seconde période. Sur un corner venu de la droite, Anthony Lopes sort de sa cage et s'en va capter le ballon.

Publicité

Dans un élan de violence incompréhensible le capitaine d'Everton Ashley Williams ne coupe pas son effort et pousse le portier dans les panneaux publicitaires. Suite à cet incident, une bagarre générale [VIDEO] éclate au bord du terrain. Le jeune Lucas Tousart est notamment pris à partie par Williams et d'autres joueurs d'Everton qui commencent à faire pleuvoir les coups. Pire, quelques supporteurs anglais descendent des tribunes pour venir participer à la mêlée. L'image de la soirée restera celle de ce père assénant des coups de poings avec son bébé dans les bras. Un chaos surréaliste. Dépassé par les événements, l'arbitre ne sort qu'un simple carton jaune à l'encontre du capitaine d'Everton alors que le rouge faisait sens. Ashley Williams ajoute encore au drame en égalisant quelques minutes plus tard. Mais les Lyonnais vont avoir de la ressource et Bertrand Traoré venge les siens en redonnant l'avantage aux rhodaniens (75e). Sans tirer de morale de l'histoire, Lyon s'est fait justice et conforte sa deuxième place au classement. Prévu le 2 novembre prochain, le match retour risque bien de faire des étincelles. #OL