Publicité
Publicité
5

Au Paris Saint-Germain, on peut dire qu'on a pris l'habitude de voir passer de grands noms du football, et plus particulièrement un nombre non négligeable de brésiliens. De Rai dans les années 90 à Ronaldinho dans le début des années 2000, le club de la capitale française a connu ses heures glorieuses. Aujourd'hui, le #PSG a #Neymar Jr, la nouvelle star du football brésilien. Et pas seulement, car ce sont dorénavant cinq brésiliens qui évoluent sous les couleurs parisiennes cette saison. Thiago Silva, Dani Alvès, Marquinhos, Lucas Moura et Neymar Jr, des joueurs bien connus, tous des internationaux, tous des joueurs de classe mondiale.

Alors, il se pose de plus en plus la question de savoir quel impact ces joueurs pourraient bien avoir sur la nouvelle machine francilienne prête à tout pour se hisser au sommet de l'Europe.

Publicité

Si la polémique entre Cavani et Neymar [VIDEO], qui a secoué Paris il y a deux semaines, a permis entrevoir la formation d'un clan brésilien dans le vestiaire, le coach espagnol Unai Eméry s'est empressé de botter l'idée en touche. D'ailleurs, de son aveu, l'intérêt du groupe parisien primerait sur les intérêts d'un éventuel clan. Pas sûr que cela rassure l'entourage des autres joueurs de l'effectif quand on voit comment Neymar a réussi à s'imposer sur la question du tir de penaltys.

Un mini-groupe très soudé au PSG

Il va sans dire que les affinités qu'ont noué entre eux les joueurs brésiliens vont bien au-delà de la sphère sportive. Il y a le fait que leurs résidences sont assez proches les unes des autres, dans l'ouest parisien, non loin du centre d'entraînement du PSG. Leur temps libre, ils le passent ensemble, avec leurs familles, autour d'un barcebue ou d'une console de jeux vidéos. D'ailleurs, hors de question pour la star brésilienne de marcher sans ses amis d'enfance.

Publicité

Une culture donc, et un mode de vie qui laissent à penser que rien ne doit venir déranger le petit monde tranquille qu'ils se sont construits.

Des gestes d'ouverture en direction de leurs coéquipiers

À la différence de certains joueurs ayant évolué en #Ligue 1, les brésiliens font des efforts. Par exemple, quand il s'agit de s'exprimer en français, Neymar essaie de s'appliquer pour se mettre au diapason de la "ville lumière". En plus, pour l'anniversaire du respecté capitaine Thiago Silva, l'ensemble de l'équipe était invitée pour communier avec eux. Pas d'exclusion donc pour ceux qui auraient envie de crier au sectarisme. D'ailleurs, les excuses présentées par Neymar [VIDEO] à ses coéquipiers étaient une belle preuve d'humilité qui contraste définitivement avec l'omnipotence d'un certain Zlatan.