Publicité
Publicité

Président du #PSG depuis l'arrivée de QSI en 2011, Nasser Al-Khelaïfi était jusqu'à présent une personnalité du football sans histoire. Pas un mot plus haut que l'autre même lorsqu'il est provoqué, en particulier par Jean-Michel Aulas, celui qui est également le directeur de BeIn média est un personnage calme en apparence. Sauf que depuis cet après-midi, il est dans l'oeil de la justice suisse et concerné par un nouveau #scandale.

Selon plusieurs médias, le président parisien fait l'objet d'une procédure pénale en compagnie de Jerome Valcke, ancien secrétaire général de la FIFA. Depuis le 20 mars, date à laquelle l'enquête a été ouverte, Nasser Al-Khelaïfi est soupçonné de corruption ! La justice précise dans un communiqué que «cette enquête est menée pour soupçon de corruption privée, d'escroquerie, de gestion déloyale ainsi que de faux dans les titres». Dans les faits, il lui est reproché d'avoir offert certains avantages à Jerome Valcke dans le cadre des coupes du monde 2026 et 2030.

Publicité

Valcke, quant à lui, est soupçonné d'avoir justement accepté ces avantages afin d'octroyer les droits sportifs sur les Mondiaux de 2018 à 2030, soit quatre compétitions. Pour rappel, le Français avait déjà été suspendu pendant 10 ans par la FIFA puis démis de ses fonctions pour un tout autre scandale, une affaire de revente de billets à des fins personnelles lors du Mondial 2014 au Brésil.

Depuis ce matin et à la demande du ministère public de la Confédération, des perquisitions ont eu lieu en Grèce, en Italie, en Espagne et en France. En ce qui concerne le territoire français, ces perquisitions ont été réalisées dans les locaux de BeIn Sport à Boulogne-Billancourt.

Peut-il être menacé de son poste au PSG ?

La scandale ne fait que débuter mais il pourrait être amené à condamner Nasser Al-Khelaïfi si les faits étaient avérés.

Publicité

Le PSG, n'a pour le moment, fait aucune déclaration mais il est clair que cette nouvelle affaire de corruption ne va pas arranger les choses pour le club parisien. Même si cela est reste dans un tout autre domaine, le PSG est toujours visé par une enquête du fair-play financier concernant les transferts de Neymar pour 222 millions d'euros et de Kylian Mbappé, acheté 180 millions d'euros à l'AS Monaco. Et cette nouvelle publicité pour le club de la capitale ne va pas arranger son image déjà bien écornée [VIDEO] après ce mercato. De quoi revoir la position de Nasser Al-Khelaïfi dans l'organigramme du Paris Saint-Germain ? Il est encore trop tôt pour le dire. #Nasser Al-Khelaifi