Publicité
Publicité

Depuis son arrivée au Paris Saint-Germain l'an passé à la place de Laurent Blanc, Unai #Emery divise. Malgré son CV prestigieux avec notamment trois Ligue Europa remportées consécutivement lorsqu'il était au FC Séville, l'Espagnol tarde à imposer sa patte dans l'une des grosses écuries européennes. Preuve en est, il est en partie responsable du fiasco au Camp Nou l'an dernier. Surtout, il a réussi ce qui semblait improbable, perdre le titre de champion de France au nez et à la barbe de l'AS Monaco.

Unai Emery ne fait pas l'unanimité au PSG

Outre ces grosses déceptions avec le #PSG l'an passé, Unai Emery n'a surtout en rien révolutionné le jeu par rapport à ses prédécesseurs.

Publicité

Carlo Ancelotti avait emmené avec lui son système [VIDEO] en "sapin de Noël", le 4-3-2-1, tout en ayant été à deux doigts d'éliminer le FC Barcelone en Ligue des Champions (2-2 ;1-1) lors du quart de finale en 2013. Laurent Blanc, lui, avait opté pour un 4-3-3 avec un jeu basé sur la possession de balle. Un style qui a fait ses preuves à l'échelon national avec onze titres dont trois de champions de France. Pour le moment, Emery, qui a voulu imposer son 4-2-3-1, est vite revenu aux préceptes de l'ancien défenseur des Bleus à la demande du capitaine Thiago Silva. Avec les arrivées de Neymar, Kylian Mbappé et Dani Alves, le talent est désormais trop grand pour ne pas dominer. Mais même lors du carton 3-0 face au Bayern Munich [VIDEO], les parisiens n'ont pas eu la main mise sur la rencontre et s'en sont sortis grâce à la vitesse de leurs attaquants.

Publicité

Gael Kakuta dézingue Emery

Si la saison dernière, le droit à l'erreur a été permis, rien ne lui sera épargné pour cet exercice. Son travail et ses méthodes vont être scrutés de près, comme ses résultats sur la scène européenne. Gael #Kakuta, qui a travaillé avec Unai Emery à Séville, a bien connu son mode de fonctionnement. Une terrible expérience selon son témoignage. "Je n'ai pas accroché avec lui, il a une façon de travailler très spéciale que je n'apprécie pas. Pendant la préparation physique, on travaillait en tirant des charges avec des gilets et des ceintures. Je me suis blessé et mon physique pétait en permanence ensuite. C'est un coach qui veut tout commander et qui ne veut pas s'adapter". Un tacle très appuyé envers Unai Emery qui a également été critiqué pour sa gestion des hommes, notamment avec le cas Hatem Ben Arfa. Dans sa dernière année de contrat avec le PSG, Emery va devoir enfin tirer son épingle du jeu afin d'amener Paris sur le toit de l'Europe et sauver sa tête.