Publicité
Publicité
2

Il était l'invité exceptionnel de l'émission de Canal + hier soir, le Canal Football Club, qui lui consacrait un numéro entier intitulé "Le K #Benzema". L'émission aux allures de "jeu de la vérité" est revenu par l'intermédiaire de ses journalistes et chroniqueurs sur les différentes polémiques apparues entre l'attaquant du Real Madrid et l'équipe de France. Indésirable depuis l'affaire de la sex-tape et sa phrase choc accusant #Didier Deschamps d'avoir "cédé à la pression d'une partie raciste de la France", Karim Benzema n'est pas près de retrouver la tunique bleue rapidement après de nouveaux propos virulents. Faisant étalage maladroitement de sa rancune envers le sélectionneur, l'attaquant a certes vidé son sac mais il a aussi probablement grillé ses chances de revoir un jour Clairefontaine et le Stade de France.

Publicité

Benzema blessé d'avoir manqué l'Euro

Désireux de régler ses comptes, l'attaquant madrilène, sous une apparence tranquille, n'en a pas moins profité pour remettre un peu d'huile sur le feu. Pour ses opposants l'émission de canal + aura été une véritable mise en scène en faveur du jeune homme, un outil de communication. Pour ses soutiens [VIDEO], elle aura été un moment touchant de sincérité et de révélation des injustices.

Interrogé sur l'Euro en France est sa non sélection Benzema révèle : "Le coach m'a appelé avant l'Euro et m'a dit qu'il ne me prenait pas à cause de la pression politique. [...] Si j’en veux à Deschamps ? Bien sûr. Je suis un compétiteur. J’ai loupé un Euro en France. Et avec une génération comme ça, c’est tout bonus".

Publicité

La faille entre les deux hommes semble donc toujours plus profonde.

Plus de Benzema en équipe de France ?

Si l'on tient compte de la personnalité du sélectionneur Didier Deschamps [VIDEO] qui lui aussi a sa fierté et sa proportion à ne pas oublier les offenses passées, il semble désormais impossible de revoir Karim Benzema sous le maillot bleu. L'ancien lyonnais le reconnait même de son propre aveu : "Je n'ai aucun problème avec le sélectionneur (...) Après il ne faut pas être bête, je pense que tant que Didier Deschamps sera sélectionneur, je n'aurai pas la chance de retourner en équipe de France."Si certains salueront la lucidité du joueur, beaucoup voient ce matin dans cette phrase choc l'enterrement en bonne et due forme de sa carrière internationale par KB9. En effet, comment imaginer sérieusement et à la vue des précédents entre les deux hommes une éventuelle réconciliation ?

Conforté à son poste avant même le début de la Coupe du monde par la FFF, Didier Deschamps risque bien d'être encore le capitaine du navire bleu pour un bon moment (sauf cataclysme).

Publicité

La mutinerie du soldat Benzema est un véritable défi à son autorité et dans un rapport de force déséquilibré, l'avenir de Benzema a bord semble tout tracé... #Equipe de France