Publicité
Publicité
3

Voilà plusieurs années maintenant que l'affaire Karim Benzema secoue le quotidien de l'équipe de France. Invité hier soir le plateau de l'émission Canal Football Club, l'actuel attaquant du Real Madrid est revenu sans langue de bois sur ses rapports délicats avec le sélectionneur Didier Deschamps, l'affaire de la sex-tape et son histoire avec l'équipe de France. Si les propos de l'attaquant le plus détesté et adulé de l'hexagone font polémique dans la presse depuis hier soir, Karim Benzema sait qu'il peut compter sur un grand nombre de soutiens parmi lesquels beaucoup de sportifs à commencer par son coach Zinédine Zidane [VIDEO] mais aussi quelques célébrités de la sphère médiatique.

Publicité

L'une des réactions qui retiendra l'attention restera probablement celle de l'humoriste Stéphane #Guillon, lui aussi connu pour son franc-parler.

Benzema "en veut" à Deschamps

Pas l'ombre d'un remords ne fut perceptible sur le visage de Karim Benzema au moment de l'évocation de l'épisode de la sex-tape. "Je n'ai aucune excuse à faire", a t-il répété aux journalistes présents sur le plateau. Les déboires du joueur du Real Madrid avec la justice mais surtout ses déclarations fracassantes à l'encontre de Didier Deschamps qui aurait "cédé à la pression d'une partie raciste de la France" ont été autant d'éléments déclencheurs de sa mise à l'écart.

Publicité

Véritable motif de discorde entre les observateurs, le cas Benzema [VIDEO] en équipe de France est loin d'être réglé. Lui même le reconnaîtra lors du show TV : "Je n'ai aucun problème avec le sélectionneur (...) Après il ne faut pas être bête, je pense que tant que Didier Deschamps sera sélectionneur, je n'aurai pas la chance de retourner en équipe de France". Plus loin dans son interview il ira jusqu'à faire part de sa rancune à l'encontre du patron des bleus : " Si j’en veux à Deschamps ? Bien sûr. Je suis un compétiteur. J’ai loupé un Euro en France. Et avec une génération comme ça, c’est tout bonus."

Stéphane Guillon vole au secours de Benzema

L'humoriste, plutôt habitué au terrain politique, est venu s'immiscer dans le débat hier après la diffusion de l'émission. Lui non plus n'est pas avare de mots forts.

Publicité

Dans une sortie sur Twitter l'empêcheur de tourner en rond a à son tour délivré sa vérité (dont on peut douter de l'emploi du second degré).

C'est une prise de position virulente en faveur de Karim Benzema qui vient s'ajouter à celle de ses défenseurs de la première heure comme le rappeur Booba, le journaliste Nabil Djellit, #Zinédine Zidane ou encore Thierry Henry. Avec des déclarations comme les siennes hier soir, il apparaît effectivement impossible de revoir désormais l'attaquant de retour en équipe de France d'ici les prochaines années. #Equipe de France