Publicité
Publicité

Il faut bien le reconnaître, cela ne va pas très fort pour Saint-Étienne en ce moment. Et ce n’est pas la démission de l’entraineur Oscar Garcia qui aura facilité les choses.

Après l’écrasante défaite lors du derby contre Lyon (5/0) [VIDEO], celle contre Bordeaux (3/0) et plusieurs matchs nuls, dont le dernier face à Nantes dimanche dernier, Saint-Étienne peine à remonter dans le classement.

Julien Sablé et Jean-Louis Gasset, les nouveaux entraineurs, tout juste nommés sur les bancs du Chaudron parviendront-ils à inverser la courbe pour renouer avec la victoire ?

Parce que les défaites n’ont bien évidemment pas toujours été le lot de cette équipe.

Publicité

La célèbre chanson « Allez les Verts » (''Qui c’est les plus forts, évidemment c’est les Verts'') écrite et interprétée par Monty en témoigne.

Devenu l’hymne de l’équipe, il n’a pas été choisi au hasard puisqu’il rend hommage aux exploits du club dans les années 70. Saint-Étienne est alors au sommet. Pour ceux qui s’en souviennent, Saint-Étienne a non seulement imposé un style mais a surtout dominé le foot pendant plus de 10 ans. De la victoire en Coupe de France contre Bordeaux en 1968 en passant par la Finale de la coupe d’Europe contre le Bayern en 76 où ils perdent 1/0 (la malchance des poteaux carrés), les verts ne manquent pas d’offrir à leur supporters et aux spectateurs des matchs riches en retournements et situations inédites créant ainsi un véritable engouement pour l’équipe.

Une grande équipe qui n’exista que grâce à ses joueurs d’exception.

Publicité

On se souvient de Jean-Michel Larqué, Jacques Santini, Michel Platini ou encore lAnge Vert Dominique Rocheteau.

Les verts ont gagné de nombreux titres, pour un palmarés qui reste inégalé encore aujourd’hui même si Marseille et Lyon talonnent de près.

Une première partie de saison difficile pour l'AS Saint-Étienne

Avec un budget de 70 millions € (bien loin des 500M du PSG ou des 235M de l’OL), le club réussissait jusque là tant bien que mal à se maintenir dans le top 6 du classement 2016. Le début de saison #2017 fut plutôt encourageant. Grâce à de belles victoires convaincantes, notamment contre Nice (1/0) ou encore contre Amiens (3/0). Un nouvel élan était visible, sans doute dû à l’arrivée d’un nouvel entraineur, Oscar Garcia qui succède à Christophe Galtier. Mais rebondissement, ce dernier quitte le navire précipitamment, laissant ainsi le club dans une situation d’urgence.

S’enchainent alors les défaites et les matchs nul qui ne tardent pas à faire dégringoler les verts à la 13ème place.

Publicité

Serait-ce donc la démission expresse et inattendue d’Oscar Garcia qui aura déstabilisé plus que de raison le club ou bien le départ de certains joueurs performants tels Frank Tabanou, Kévin Malcuit ou encore l’attaquant Robert Beric?

De plus, on peut se demander si le mercato 2017 a bien répondu à toutes les attentes du club, notamment pour combler des départs de joueurs importants. L’expérience de Rémi Cabella [VIDEO]sera sans aucun doute un atout évident. Espérons que Lois Diony, Saidy Janko, Gabriel Silva, Hernani, Alexandros Katrani, Assane Dioussé, et Habib Maïga sauront exploiter tout leur potentiel pour permettre à Saint-Étienne de renouer avec le chemin du succès. #Football #AS Saint-Etienne