Publicité
Publicité

Depuis sa prise de fonction à la tête de #France Télévisions en août 2015, Delphine Ernotte n'est pas épargnée par les critiques. Disparitions ou remises en cause de programmes historiques, lancements d'émissions hasardeux, évictions de figures emblématiques, suppressions de postes... il y en a eu pour tous les goûts. Mais l'ex-directrice générale d'Orange France n'est, il faut bien le reconnaître, pas aidée par la conjoncture économique. France Télévisions la subit de plein fouet, et cela n'est pas prêt de s'arrêter, puisque sa patronne prépare un plan d'économies majeur estimé à 30 millions d'euros, selon le Journal du dimanche paru ce 3 décembre 2017.

Publicité

Tout cela sous la pression du gouvernement, qui impose de réelles contraintes budgétaires. Et parmi les mesures évoquées, la présidente du groupe réfléchirait sérieusement à laisser tomber les #Jeux olympiques de 2024, qui auront lieu en France. Décryptage.

Le budget sport de France Télévisions amputé de 7 à 8%

Au-delà des 180 suppressions de postes qui interviendront en 2018 et des 30 millions d'euros d'économies structurelles évoquées par le JDD, c'est le sport qui pourrait le plus souffrir de ce plan concocté par Delphine Ernotte, qui devrait le présenter à son conseil d'administration, au plus tard d'ici à la fin de l'année. Le groupe consentirait à lâcher certaines exclusivités. Son budget sport va d'ailleurs être amputée de 7 à 8%, pour un montant de 230 millions d'euros.

Publicité

Alors quelles solutions ?

France Télévisions possède déjà les droits télé des prochaines échéances olympiques, à savoir Pyeongchang 2018 et Tokyo 2020. Mais il reste à attribuer les Jeux olympiques de Paris 2024, et avant cela les Jeux d'hiver de Pékin, en 2022. Ce qu'il faut savoir, c'est que les droits pour l'Europe appartiennent au groupe américain Discovery Communications, qui n'est autre que la maison mère d'Eurosport. Et le groupe US dirigé par David Zaslav présenterait une facture plutôt mirobolante aux candidats. Ce qui évidemment freinerait considérablement la volonté de "France Télé", qui doit rester dans les clous de l'Élysée.

France Télévisions n'entend pas, pour l'heure, se séparer du Tour de France ni de Roland-Garros, cartons d'audience chaque année. En revanche, les fans de football risquent d'être déçus, puisque la Coupe de France et la Coupe de la Ligue pourraient être des victimes collatérales du plan de Madame Ernotte.

D'ici le mois de décembre, nous aurons très certainement de nouvelles informations qui iront dans ce sens. #Jeux Olympiques 2024