Né à Konurtobe en 1987, Syrlybek Bekbotayeb travaille et vit toujours au Kazakhstan. Il appartient à une nouvelle génération de photographes de la scène artistique d'Asie centrale. Après avoir participé à de nombreuses rencontres collectives, il présente à la galerie Stimultania de Strasbourg sa première exposition personnelle dans le cadre du programme "e.cité Almaty", un projet initié par l'association Apollonia.

Syrlybek Bekbotayev nous invite d'emblée à découvrir la nouvelle identité de l'Asie Centrale où le passé et le futur se côtoient pour nous raconter l'histoire d'un territoire aux vastes steppes. Primé en 2014 par The Sovereign Asia #Art Prize, le photographe nous immerge dans la réalité quotidienne de son pays où nous renouons avec les traces d'un monde révolu, celles de l'intelligentsia du début du XXe siècle, puis celles de sa disparition avec la Révolution d'Octobre de 1917.

Mais c'est bien évidemment ce passé qui nous permet d'appréhender le présent. Et pour ce faire, le photographe use de son sens critique. Le détournement de codes par le biais de l'humour et de la poésie lui confère des armes bien plus efficaces que d'autres!

C'est ainsi que dans sa série intitulée avec une pointe de joyeuse ironie "Big information", l'artiste transforme le sigle de la fameuse chaîne britannique BBC en retournant le C pour en faire un croissant de lune symbolique... Une manière pittoresque de dénoncer le manque d'information , voire même la désinformation et la manipulation dans son pays.

Nul doute que Syrlybek Bekbotayev nous octroie des images fortes et engagées qui mettent en lumière et en exergue "Des années de silence". Ces images belles et puissantes, qui semblent suspendre le temps, nous interpellent jusque dans cet inconscient collectif qui est nôtre et qui nous traverse. Car ces femmes, ces hommes, ces enfants qui nous observent derrière l'oeil de l'objectif nous renvoient le regard d'une humanité à laquelle nous appartenons corps et âme et qui nous parlent, au-delà même des mots, de notre humaine condition. #Strasbourg culture