Publié en 1965 "L'Astragale" nous contait la cavale d'une jeune femme sur laquelle le sort semblait s'acharner...Albertine Sarrazin sautait à 19 ans du mur de la prison où elle purgeait une peine pour un hold-up.

Dans sa chute, elle se fracturait un petit os du pied qui porte le joli nom d'astragale. C'est Julien, interprété par Reda Kateb dans le film, qui lui sauve la mise...Ce petit malfrat au coeur tendre l'emmène sur sa moto tel un chevalier des temps modernes, il la cache, lui redonne une nouvelle identité et Albertine s'éprend à la folie de cet homme qui deviendra plus tard son mari...Malheureusement, alors que la vie lui souriait enfin, la jeune femme devenue écrivain et non des moindres décédera à 29 ans, victime d'une erreur médicale lors d'une intervention chirurgicale liée à son astragale...

C'est cette cavale, cet amour fou, inconditionnel que nous narre avec intelligence et finesse Brigitte Sy. Leila Bekhti, qui interprète avec authenticité le rôle d'Albertine, paraît animée de la passion qui a bouleversé la vie de l'auteure. Le feu intérieur de l'écriture semble la brûler et lui confère une sensibilité hors du commun, l'actrice ne fait plus qu'une avec son personnage!

Quant à Reda Kateb, il est très crédible dans son rôle et s'accorde à merveille avec Leila Bekhti , tous deux forment un couple exceptionnel qui nous touche dans une époque où les sentiments les plus vrais sont bafoués ou banalisés...

Le choix du noir et blanc dans la réalisation de ce film confère à l'image une poésie réaliste qui nous ramène dans l'atmosphère des années 50 à Paris avec en toile de fond la guerre d'Algérie omniprésente. L'Astragale c'est une histoire d'amour qui prend corps dans l'Histoire avec un grand H et qui nous émeut encore aujourd'hui grâce au talent des acteurs, de celui de la réalisatrice mais aussi grâce à celui d'Albertine Sarrazin qui nous accompagne et reste présente au coeur de ses romans et de ses poèmes...

Les scènes prises au bord de la mer à Cherbourg immortalisent une Albertine libre et heureuse dont on se plaît à conserver l'image. L'Astragale, un film qui sort le 8 avril, à voir absolument pour son ode à la vie et à l'amour! #cinéma #Strasbourg culture