Durant trois jours, du jeudi 7 mai au dimanche 10 mai 2015, grâce au soutien du presbytère et de la galerie Bertrand Gillig, le public pourra découvrir 18 tableaux réalisés par le peintre Patrick Bastardoz mettant en parallèle Notre-Dame de Strasbourg et le Duomo de Milan dans un dialogue inédit.

C'est à l'occasion de la Nuit des cathédrales et du Millénaire des fondations de la cathédrale de Strasbourg que cette exposition éphémère se tiendra dans le lieu même qui a inspiré le peintre.

Né en 1970 à Strasbourg, l'artiste est depuis toujours fasciné par les édifices de sa ville natale. Déjà en 2009, il mettait en scène des contre-plongées de la façade de la cathédrale de Strasbourg qui faisaient l'unanimité aussi bien dans le public que chez les critiques. Après la brutalité des chantiers, l'artiste passait du métal au grès rose des Vosges, magnifiant des détails de la cathédrale dans des gris camaïeux et des roses fanés empreints de délicatesse et de poésie. On songe immanquablement à la cathédrale de Rouen peinte par Monet...

Dans les toiles qui seront présentées de part et d'autre de la nef, l'artiste accrochera des vues sur les vitraux, des tableaux où la lumière joue sur les façades ainsi que des parties de la nef...Autant dire un tableau dans le tableau, la cathédrale devenant ainsi l'écrin parfait pour des oeuvres qui encensent ce joyau architectural qui fut l'édifice le plus élevé de l'humanité jusqu'en 1874!

Quant au Duomo de Milan qui n'est autre que la troisième plus grande cathédrale gothique au monde, l'artiste nous en restitue la flamboyance et le rayonnement notamment dans la peinture des orgues ou des détails d'autels sculptés ainsi que des piliers baignés de clartés.

L'artiste observe un regard permanent vis à vis de l'histoire et chacun de ses tableaux offre une similitude dans sa conception et son élaboration avec la construction d'un bâtiment car tous deux procèdent d'une quête vers l'absolu.

Autant dire que cette exposition s'annonce d'ores et déjà comme un événement culturel et spirituel d'exception à ne manquer sous aucun prétexte! #Strasbourg culture