Après la réussite de son baccalauréat, le jeune Eugène Labiche se tourne résolument vers la création littéraire. Après un voyage de six mois en Italie, il se met à écrire des pièces de théâtre qui connaissent un réel succès dès 1860.

Au total, Eugène Labiche a écrit 176 pièces avec divers collaborateurs, il en a écrit très peu tout seul. Malgré un passage à l'Odéon avec Le voyage de Monsieur Perrichon, l'auteur n'a jamais été totalement satisfait de ses créations...

En ce qui concerne la pièce interprétée par les Comédiens du Rhin, Eugène Labiche l'a rédigée avec Edward Gondinet qui le signale dans son Théâtre Complet.

Dans Le Plus Heureux des Trois, une comédie en trois actes représentée pour la première fois à Paris au Théâtre du Palais Royal le 11 janvier 1870, Marjavel est marié en secondes noces à Hermance. L'un de ses amis, Ernest, noue une relation avec cette dernière... Quant à Jobert, qui n'est autre que l'oncle d'Ernest, il a été l'amant de Mélanie, la première femme de Marjavel... Et pour couronner le tout, Marjavel lui-même entretient une relation avec une autre femme!

Voilà tracés et tissés les entrelacs de liaisons bien dangereuses à la manière d'un vaudeville parfaitement ficelé où les répliques vont fuser crescendo tout au long de cette délirante comédie.

Autant d'embrouilles en prévision qui se poursuivent à l'infini pour la grande joie du spectateur. Celui-ci est immanquablement pris au jeu dans un enchaînement de situations absurdes, voire complètement loufoques!

Il faut dire qu'Eugène Labiche maîtrise à merveille l'art du quiproquo et de l'imbroglio. La mise en scène de Catherine Besançon, assistée de Martine Ménager, donne vie à une dynamique littéralement vertigineuse.

Philippe Masson, Marc Biller, Grégory Hommel, Serge Schneider, Magali Bertrand, Anne-Valérie Walter, Karin Becker-Roehm, Corinne Lafi et Martine Ménager incarnent avec talent les personnages de cette comédie dans des costumes signés par Colette Malenfant et Aurore Schraub.

Saluons encore les prouesses techniques de Roger Kaës et de Julien Avril, les décors de Christian Durand, sans oublier les maquillages de Laure Giroult, assistée de Charlotte Fuchs.

Un spectacle à voir pour le meilleur et pour le rire au Préo, 5 rue du Général de Gaulle à Oberhausbergen les 4, 5 et 6 juin à 20h30 et le dimanche 7 juin à 17h. #Strasbourg culture