Après New York et Londres, c'est à Milan que se déroule la Fashion Week jusqu'au 3 mars prochain. Un évènement très attendu par les initiés de la « modo-sphère ».

Antonio Marras, Aquilano Rimondi, Bottega Veneta... ces noms à l'accent méridional ne vous disent peut-être rien, pourtant, ils sont à l'honneur dans les défilés printemps/été 2015.

Un été coloré et dans l'air du temps

Imprimés floraux, coupes sixties, teintes nude, ou encore osés en rouge et noir chez Dolce & Gabbana et ses airs de toréador ; seventies et colorés aux accents psychédéliques chez Emilio Pucci ; allures boyish et épurées chez Jil Sander ; tous les génies se retrouvent sur le catwalk.

Les inspirations sont multiples et surprenantes chez Roberto Cavalli, qui allie silhouettes ethniques-chic d'un côté et futuristes métallisées à sequins, de l'autre.

Publicité
Publicité

Chez Versace, le catwalk propose des tenues aux esquisses avant-gardistes, presques picturales, aux découpes minimalistes et féminines, qui côtoient des coupes cintrées et arborées de paillettes.

En attendant la Fashion Week de Paris, qui aura lieu du 3 au 11 mars 2015 selon la Fédération Française de la Couture du Prêt-à-Porter des Couturiers et des Créateurs de #Mode, les vidéos des défilés sont dès à présent disponibles sur le site officiel de la Fashion Week.

Un hiver doux et roudoudou

La collection milanaise printemps/été 2015 a été révélée en partie lors de cette semaine de la Mode à Milan qui se terminera dans quelques jours, avant de faire place à celle de sa consœur, la quatrième des « Big Four », à Paris. Il s'agissait aussi de faire le point sur les prochaines collections Automne/Hiver 2015/2016.

Publicité

Fausto Puglisi, Fendi et Gucci, notamment, ont présenté leurs collections lors de cette semaine dédiée à la Mode et à la Haute-Couture. Let's see this! (Voyons voir !)

L'hiver s'annonce hot et libéré chez Fausto Puglisi, comme le dit lui-même ce penseur d'une femme libre, qui s'habille sans diktat écrasant et normé : la femme est capable de porter la chemise trop grande de l'homme, sur une mini-jupe croisée de sensualité... et décalée d'un perfecto en cuir, inspirée de figures telles que Loulou de la Falaise (icône de la mode et protégée d'Yves Saint-Laurent) et qui marie l'élégance d'un port royal à l'humilité d'un style de rue.

Gucci, en revanche, signe une collection jeune, à l'allure poétique, incarnant une nouvelle génération selon les mots de sa créatrice artistique Frida Giannini. Des nuances automnales, délicates, mordorées, mais aussi fleuries où se tapissent des résonances baroques, à la fois classiques et mélancoliques, définissent l'esprit de la maison qui se veut intemporel (Cf. le fichier audio qui présente la musique du défilé : Song of Time, d'Abel Korzeniowski).

Publicité

Fendi clore l'étude de ce triptyque, tout de blanc vêtu à l'ouverture de son défilé. Les couleurs de cet Automne/Hiver 2015-2016 chez Fendi seront les blancs, les rouges, les marrons... aussi bien monochromes que bicolores. Graphismes, manteaux longs ajourés ou oversize, fourrures (vison, shearling, astrakan...), bandeaux et allures sixties sont encore au rendez-vous.

En résumé, l'Automne/ Hiver 2015/2016 se pare des couleurs automnales et décline le nuancier des rouges : Andrinople, Bismarck, cardinal ou encore brique. Cette saison explore les blancs septentrionaux et les matières accueillantes, ainsi que les coupes graphiques qu'il ajuste d'une allure retro.

Il ne reste plus qu'à attendre l'hiver prochain avec patience !