Le Palais Galliera accueille depuis ce dimanche le savoir-faire de Jeanne Lanvin et l’exposera jusqu'au 23 août à Paris. Une occasion rare de découvrir des fonds exceptionnels et le patrimoine de la maison de #Mode et de haute couture.

Près d’une centaine de robes de jour ou du soir, des accessoires, des broderies exclusives et uniques réunies pour la première fois constituent la première rétrospective dédiée à Jeanne Lanvin (1867-1946) à Paris.

Jeanne Lanvin a inventé son métier en créant des chapeaux. Poursuivant son inspiration, ses envies, et son imagination, elle a crée des allures distinguées et élégantes qu’elle a coupé dans les crêpes et les satins à partir des années 1910.

Publicité
Publicité

Portant une attention particulière aux lumières du temps, elle a initié une mode qui demande aujourd’hui une appréciation nouvelle. Ses créations s’affirment dans la souplesse, la noblesse et leur apparente discrétion. En collaboration avec les meilleurs ateliers de Paris qu’elle a formés, Jeanne Lanvin a écrit l’une des plus belles pages de la haute couture française avec un sens de la mesure sans démesure. Les « robes de style » des années 1930 figurent parmi les plus somptueuses de l’histoire de la maison Lanvin et de l’histoire de la mode. Paradoxalement, les ensembles de jour, tailleurs et manteaux révèlent un savoir-faire et un raffinement parisien et classique qui ne s’éteindra jamais.

Alber Elbaz, actuel directeur artistique de la Maison, a souhaité conduire les choix scénographiques en association au commissariat de l’exposition.

Publicité

Dans cette rétrospective, on constate et admire le prolongement du savoir-faire, de la technique et du style Lanvin. Les surpiqûres, les découpes et les transparences sont toujours présentes et à l’honneur dans l’ensemble des défilés Lanvin femme/homme et ce savoir-faire et cette particularité sont aujourd’hui la signature de la maison.

Cette exposition est un événement qui ne peut qu’être apprécié tant les détails sont nombreux. Le travail de Jeanne Lanvin est bien représenté. Cependant, une légère frustration surgit et concerne le manque d’information et d’archives sur la maison Lanvin, les détails sur les boutiques, les vitrines (merchandising), le packaging, qui sont aujourd’hui des éléments forts et indissociables de l’esprit Lanvin. #Art