Surnommé « l’enfant terrible de la #Mode » par la presse dès ses premiers défilés dans les années 70 Jean-Paul Gaultier est l’un des créateurs les plus importants de ces dernières décennies.

Cette exposition rend hommage à l’audace et à l’inventivité de sa mode avant-gardiste.

Né à Arcueil en 1952, Jean-Paul Gaultier , réfugié dans le salon de beauté de sa grand-mère puise en autodidacte sa sensibilité dans les émissions de variétés et au cinéma. surtout grâce au film Falbalas de 1944.

Adolescent, il dessine deux collections par an et n’hésite pas à envoyer ses croquis aux grands couturiers dont Yves Saint Laurent qui retoque ses créations et Pierre Cardin qui lui propose un emploi d’assistant.

Publicité
Publicité

Cet emploi lui offre un tremplin pour présenter sa première collection en octobre 1976 au Planétarium du Palais de la Découverte à Paris. A ce moment il fait la connaissance de ses premières muses, encore à ce jour collaboratrices : Anna Pawlowski, Aitize Hanson Inès de la Fressande entre autres...

Aujourd’hui l’Exposition au Grand Palais lui rend hommage à travers sept univers : l’Odyssée, le Punk Cancan, les Muses, le Salon, A fleur de peau, Métropolis et la Jungle urbaine.

L’Odyssée nous montre ce que l'on pourrait appeler les mythes fondateurs de l'univers Gaultier: la marinière ! maintenant mythique.

Le Punk Cancan, point de rencontre entre le monde parisien et londonien, permet à Gaultier d'inventer de nouveaux codes esthétiques.

Il se crée un nouvel idéal faisant fi de la corpulence, de la couleur de la peau, de l'âge et de l'orientation sexuelle avec les Muses.

Publicité

Le Salon nous fait découvrir le monde du corset..

A Fleur de Peau joue sur l'illusion de la nudité avec le cuir et le latex.

Avec les 2 derniers univers Metropolis et Jungle Urbaine, JP Gaultierjoue farouchement la difference avec la rencontre du monde de la mode et d'autres univers du spectacle !

Venez visiter cette exposition, il ne vous reste que quelques jours à Paris...sinon attendez quelle s'expose ailleurs dans le monde. #Femmes #Paris culture