Fondatrice de la Maison de couture Sonia #Rykiel, la grande créatrice de mode se savait atteinte de la maladie de Parkinson depuis plusieurs années et en avait fait état en 2012 avec la sortie d'un livre N'oubliez pas que je joue. En 50 ans de carrière, celle qui avait débuté comme étalagiste à la Grande Maison de Blanc a bâti une marque immense assistée d'un style caractéristique, élégant et sensuel. Figure de la mode libre et insolente, Sonia Rykiel est connue pour avoir lancé l'absence d'ourlets et de doublures dans les vêtements ainsi que les coutures apparentes à travers ses créations. Grande adepte du noir qu'elle portera très souvent elle-même, elle s'approprie les matières fluides, légères et transparentes et utilise à profusion le strass, la dentelle et plus récemment la maille.

Publicité
Publicité

Son imprimé phare restera les rayures horizontales qui orneront pulls, robes et pantalons tout au long de sa carrière. Avec Sonia Rykiel, les femmes découvrent alors des vêtements différents. Des vêtements qu’elles ne connaissaient pas, faits pour une autre façon de penser et un autre mode de vie. Ce sera la naissance d’un style qui ne cessera d’évoluer et de surprendre.

La signature de Sonia Rykiel 

Elevée au rang de Grand Officier de l'Ordre National du Mérite enNovembre 2013, Sonia Rykiel a trouvé son univers en commençant à faire des vêtements pour elle. Le pull-over, cette pièce emblématique qui lancera sa carrière, devait à l'origine rester confiné à sa garde robe personnelle. A l'époque, les pulls sont faits pour les hommes, immenses et beaucoup trop larges à son goût.

Publicité

Elle voudrait les mettre à sa forme, les rendre malléables, plus courts et plus près du corps. Sans le savoir vraiment, celle que l'on surnommera "la reine du tricot" va alors révolutionner ce classique vestimentaire. En 1960, un de ses pulls fait la couverture du magazine Elle, ce sera le début du succès. Un peu plus tard, Audrey Hepburn s'en offrira une poignée de toutes les couleurs lors d'un passage à Paris. 

La naissance de la "démode"

Travailleuse acharnée, la créatrice voulait traduire sa vision des choses à travers ses vêtements. Plus qu'un pull, des imprimés ou des matières, Sonia Rykiel est aussi à l'origine d'une nouvelle philosophie de la mode qui prône une liberté vestimentaire avec des pièces confortables associées à une autre façon de voir et de porter le vêtement. Pour la créatrice, la "#démode", c'est l'absence totale de mode. La forme du vêtement et celle de la femme s’entremêlent pour devenir un tout : c'est la femme qui fait le vêtement et la mode. En interprétant le vêtement comme une maison, un endroit où l'on vit et où l'on bouge, la créatrice à la chevelure rousse voulait le moduler à l'image de la femme, si ce n'est avant tout à sa propre image.

#SoniaRykiel