La Fashion Week de New-York ouvre le bal des défilés féminins de la saison printemps-été 2017, qui s'achèvera à Paris le 5 Octobre. Cette édition, a débuté sur les chapeaux de roues mercredi 7 Septembre pour se conclure le jeudi 15 Septembre. Tom Ford, très attendu sur les rangs, effectue son grand retour sur la scène new-yorkaise, après plusieurs saisons d'absences, il ouvre le bal de cette #Fashion Week. Le créateur américain ne fait rien comme tout le monde et n'a pas présenté sa collection printemps-été 2017 mais une collection mixte homme-femme automne-hiver 2016. Selon lui, présenter les collections un mois à l'avance serait devenu obsolète et moins rentable.

Publicité
Publicité

Il a concocté un défilé réservé à une poignée de petits privilégiés triés sur le volet, auxquels il a dévoilé sa garde de robe de la saison, qui mêle des imprimés léopards, du cuir patiné, des jupes crayons en tweed et des robes en sequins.

 

Le rappeur et designer Kanye West a de son côté de l'île présenté sa collection le même jour. Son défilé était représenté par une horde de mannequins vêtue de bodies et robes stretch courtes pour la plupart qui se tenaient debout sous un soleil cuisant. Ses créations restent fidèles à ses précédentes collections, dans les mêmes tons de beige, blanc, noir et kaki. Des blousons à capuche amples vissés sur d'immenses cuissardes aux talons vertigineux. "Same old, same old...". Zac Posen appuie encore un peu plus sa réputation en matière de glamour.

Publicité

Ses nouvelles oeuvres sont plus que jamais raffinées : robes cintrées à taille haute, à bustier, des jupes tulipe, des décolletés. Il donne un côté presque aérien à ses créations tout en volume avec des manches parfois bouffantes ainsi que de nombreux drapés. Un travail architectural de la plus haute précision.

 

Tory Burch, la reine du style preppy chic new-yorkais, présente une collection casual chic, très printanière et légère. Des motifs graphiques suivis d'imprimés fleuris sur des jupes longues et haut brassière court ainsi qu'une robe rose au style djellaba moderne chic. Côté accessoire les éternels mocassins et mules chers à la marque parés d'une multitude de perles. La collection Tory Burch sera donc bohème et structurée.

 

Rodarte : les soeurs Mulleavy se réinventent de collection en collection tout en restant dans leurs thèmes féeriques et fantaisistes. Elles nous plongent tout de suite dans leurs univers, entre lingerie sexy et princesse de conte de fées légèrement gypsy : du cuir clouté au franges de saloon, des robes courtes, longues à paillettes et plumes, du mauve, rose, de la fourrure également.

Publicité

Chacune des pièces nous semble unique et le savoir faire artisanal des créatrices inspirées et inimitables. D'un coup de fil et d'aiguille, la magie Rodarte a opéré !

 

Michael Kors a submergé le catwalk d'imprimés à fleurs. Les coupes restent assez classiques, des robes rehaussées de ceintures en cuir à larges boucles, ouvertes sur un décolleté, portées avec des chaussures à talons compensés en liège ornés de fleurs. Vu sur le podium le pull en cachemire imprimé des lettres "LOVE" pour nous faire passer subtilement et en douceur de l'hiver au printemps.

 

Marc Jacobs, ferme le bal de la semaine, le jeudi 15, avec des créations à l'image du designer, un brin folklo. Le défilé a pris des allures de manga, des mannequins babies dolls coiffés de dread's locks multicolores, étaient vêtus de minis-jupes. Certaines portaient ce qu'on pourrait qualifier de "poom poom" short satiné ou culotte short. Beaucoup d'imprimés camouflage, ajoutez à cela des maxi-chaussettes greffées à des maxi shoes à plateforme. Une collection très seventies, pour finir en beauté ce fashion show. 

 

Cette Fashion Week printemps-été 2017 se clôture également avec les défilés Ralph Lauren et Calvin Klein. Le reste de la semaine a été dominé par les ténors, entre autres : Alexander Wang, Jeremy Scott, Victoria Beckham, DKNY, Carolina Herrera, Coach, The Row, 3.1 Philip Lim, Tommy HilfigherOscar de la Renta... #NYFW #Mode