Dubaï et son Burj Khalifa (828 m) détient le record mondial, derrière, bientôt la Jeddah Tower (1 km) en construction en Arabie Saoudite, et le Shard de #Londres ne sera pas surpassé par le Spire London. Mais il ne lui manquerait que 71 m pour l’égaler, et ce sera le gratte-ciel résidentiel le plus haut d’Europe occidentale. Il dépassera de 4 m la Tour First de La Défense, et de 99 Défense 2000, lui aussi résidentiel. Jusqu’à présent, en Europe, c’est la Residential in Tempo de Benidorm (près d’Alicante), avec ses 52 étages et 200 m qui dominait le paysage continental.

Travaux démarrés

Mais sera-t-il construit ? La Bishopsgate Tower (63 étages de bureaux), proche du Shard, reste en plan depuis… 2012.

Publicité
Publicité

Avant le Brexit donc. Les promoteurs du Spire (67 étages, 861 studios et appartements), le groupe chinois Greenland, a commencé des travaux de terrassement sur le site de Canary Wharf, quartier mixte nouveau de l’East End, qui, depuis 1990, est devenu l’un des plus importants centres d’affaires européens. L’une des caractéristiques du projet c’est que ce sera un luxueux immeuble à vocation mixte, soit accueillant des résidents propriétaires privés et des locataires de logements sociaux. Peut-être des privilégiés eux-aussi puisque le moindre studio coûtera près de 720 000 euros à l’achat. L’appartement le plus cher mais aussi le plus haut sera un modeste duplex de trois pièces (comptez dans les 3,3 M€). Mais les locataires sociaux n’auront pas accès au gigantesque porche de l’entrée principale.

Publicité

Ils utiliseront non l’escalier, mais les autres ascenseurs en service accessibles par une entrée plus modeste. La ségrégation sera cependant peu poussée puisque les locataires des 96 logements aidés pourront accéder aussi (mais peut-être pas à tarifs réduits) aux équipements du troisième étage (crèche, espaces culturels et de détente). Pour le spa, le gymnase, le jacuzzi du 35ème, tout dépendra sans doute de la bonne volonté des concessionnaires. Le tout devrait être livré dans moins de quatre ans. D’aspect, il s’agira en fait de trois tours accolées, la plus haute surpassant les deux autres de l’équivalent d’une dizaine d’étages. À Londres, divers promoteurs ont senti le vent du Brexit et certains logements ou bureaux inachevés se vendent avec de fortes réductions ou restent sur les bras des investisseurs. Le cabinet international d’#Architecture et de stylisme HoK, chargé du projet, prévoit aussi des terrasses arborées aux sommets des deux plus petites tours. Il a aussi conçu à Londres le siège mondial de la banque Barclays, qui jouxte la station de métro de Canary Wharf, et dans le même quartier, la West India Quay Tower (occupé en partie par l’hôtel Marriott, sur douze étages) dont le Spire – naguère nommé Hertsmere House – sera proche.

Publicité

  

Superbe vue

L’histoire de cette cette tour a débuté en 2008. C’étaient alors un groupe et un cabinet différents qui devaient ériger la Columbus Tower sur l’emplacement. Mais l’investisseur céda finalement le terrain au Greenland Group en septembre 2014 pour une somme estimée proche de 100 millions de livres. La Columbus était destinée à devenir un hôtel-restaurant de luxe disposant d’équipements sportifs en diverses salles. L’actuel projet a été approuvé en février dernier avec pour objectif de loger jusqu’à environ 2 500 personnes et de développer à la base, des espaces arborés publics. Le Green Group s’était vu opposer les avis négatifs du musée des Docklands et du Crédit Suisse, mais il a su convaincre, notamment en concédant des donations en faveur de la municipalité (au conseil de Tower Hamlets, pour d’autres logements sociaux à Limehouse). On vérifiera au final, s’il y aura bien 96 logements aidés dans ce gratte-ciel. Seule certitude, s'il est achevé, il sera beau, pratiquement entièrement vitré. On peut imaginer que le renvoi des rayons solaires sur l'environnement ne fera pas fondre les plastiques des véhicules (eh, si, c'est arrivé à Londres). On espère pouvoir le visiter : la vue est superbe. #Immobilier