Avec l’arrivée de l’automne et des premiers jours de fraîcheur, il est tentant de s’offrir un petit pull ou une écharpe en angora. C’est tellement doux, léger et joli. Ce qui l’est moins, ce sont les élevages de lapins angora et l’exploitation cruelle des #Animaux. Un nouveau scandale de maltraitance sur animaux est arrivé.

Publicité

 

De la torture sur animaux pour l’industrie de la mode

Le lapin angora est utilisé pour la confection vêtements. La qualité et la douceur des poils sont reconnues dans l’industrie de la #Mode.

Publicité

En revanche, l’élevage et l’exploitation des lapins angoras pausent de sérieux problèmes éthiques. En effet, les lapins subissent des séances régulières d’arrachage de poils. Le procédé d’arrachage s’apparente à de la torture sur animaux.

 

 

Une enquête de One Voice

L’association One Voice a réussi à s’introduire dans les élevages de lapins angora et a capturé des images édifiantes. L’enquête a été menée durant six mois dans six élevages français. La vidéo d’1 minute 48 montre comment les lapins son martyrisés lors de séances d’arrachage. Les lapins sont traités comme une vulgaire marchandise. Leurs poils leurs sont arrachés de façon violente ; en témoigne les cris de détresse et de douleurs des animaux. Parfois, lorsque l’employé a la main un peu trop lourde, des lambeaux de peau sont également arrachés. Certains animaux sont tellement abîmés que la peau ne tient plus sur leir chair.

Publicité

Une fois que le travail a été effectué sur un lapin, ce dernier est placé de nouveau dans sa cage en attendant qu’un nouveau pelage se forme. Les lapins angora sont épilés tous les 100 jours.

 

L’angora, un scandale pas si récent

Un scandale sur l’angora avait déjà retenti en 2013. Les élevages qui avaient fait parler d’eux étaient situés en Chine. Certaines marques textiles avaient stoppé la vente de produits en angora, comme H&M. Mais la plupart des distributeurs de l’époque avaient fait le choix de se tourner vers des exploitations françaises. Si les sites d’élevage ont été délocalisés en France, le mode de production n’a sensiblement pas évolué. La vidéo révèle clairement que les exploitations sont sur le territoire français. L’épilation des lapins demeurent le système le plus rentable pour les éleveurs. Le rasage prend, en effet, beaucoup trop de temps, diminuant ainsi le rendement. La seule chose qui diffèrent un élevage chinois d’un élevage français est la paille qui tapisse les cages. Cette dernière permet de préserver le soyeux et la propreté du poil..

Publicité

 

Avec cette vidéo choc, l’association One Voice, fondée en 1995 à Strasbourg, lance une campagne pour faire cesser le commerce de l’angora. Son but n’est pas de« désigner un élevage plutôt qu’un autre, nous voulons dénoncer un système dans son ensemble et obtenir l’interdiction de l’élevage et du commerce de l’angora », révèle la présidente de One Voice, Muriel Arnal. Elle ajoute : « Nous sommes prêts à aider les éleveurs pour qu’ils se reconvertissent », a-t-elle ajouté. « Il ne faut plus d’angora, d’autant que cet élevage est fait sans aucun contrôle ».  #protection des animaux