L'ouverture de la ##LFW, ce vendredi 17 février 2017, a vu la présidente du British Fashion Council Nathalie Massenet, fondatrice de Net-à-Porter, souligner l'importance de la créativité en tant que moteur de l'industrie de la mode ainsi que de la diversité qui sa cache dans les coulisses des passerelles, dans la réalisation des modèles qui marqueront les tendances automne/hiver 2017 et parmi les mannequins des défilés qui auront lieu dans la 4ème capitale de la #Mode jusqu'à mardi 21.

L'entrepreneuse, lors de son communiqué de presse, a rappelé à son public l'initiative du Business Fashion nommée #tiedtogether qui fait du bandana blanc, déjà vu à New York au poignet de Gigi Hadid, le symbole du respect pour l'être humain et de la lutte contre la discrimination pour ethnie, sexualité, genre, taille, religion et capacité : " Porter le bandana blanc c’est croire en l’unité et l’inclusivité pour toute l’humanité " (Meltyfashion.fr).

Publicité
Publicité

La friperie Oxfam et les mannequins amputés de Teatum Jones

Si Bay Garnett, styliste et collaboratrice de Vogue, a accepté l'invitation de Oxfam (société de solidarité internationale qui agit sur les causes de pauvreté et injustice) de faire défiler Stella Tennant, Erin O’Connor, Bella Freud et Clara Paget en des habits d'occasion de différents styles et époques, enthousiaste de récolter des fonds à destiner aux plus démunis, Catherine Teatum et Rob Jones, dans leur moment de gloire appelé "The Body", ont fait tomber les préjugés contre tout handicap grace à Kelly Knox et Jack Eyers, deux jeunes mannequins amputés qui ont démonté toute conception erronée de la perfection du corps humain.

La collection a/h Teatum Jones qui a défilée sur les notes des Massive Attack, mélangées aux mots de Kate Tempest et aux extraits du discours de Maryl Streep tenu aux Golden Globes, a fait résonner l'importance de la créativité dans l'industrie de la mode qui se montre encore une fois le miroir d'une société qui change et s'évolue vite, en devenant de plus en plus ouverte à la diversité, parce que désireuse de s'enrichir et de se peindre de beauté.

Publicité

À ne pas rater

Roland Mouret, le couturier français exerçant à Londres depuis le 1997, fêtera ce dimanche au National Theatre le 20ème anniversaire de sa maison.

Devenu célèbre au LFW du février 1998 avec ses Collezioni et connu comme leader du mouvement de la demi-couture, Mouret a profité de l'ouverture de la semaine de la mode pour attirer l'attention du Premier Ministre anglais, Theresa May, sur l'importance des employés étrangers opérant dans le secteur de la mode made UK qui en constituent le pilier portant et qui sont à protéger face aux développements des mesures du Brexit.

Hâte d'en savoir davantage?

Si vous savez pas attendre les comptes rendus de vos blogueuses préférées, épatez vous depuis votre canapé en assistant aux défilés au lien suivant http://www.londonfashionweek.co.uk.