L'Observatoire du marché des télécoms recense plus de 1,8 millions d'abonnés, en augmentation selon une publication de l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP). L'appétence pour le 100 Mbp/s et la transmission en mode paquet (voix sur IP) attire vraisemblablement les consommateurs de l'hexagone, ce qui traduit le volume de données échangées au cours du second trimestre de 88,9 %.

De l'autre côté de la façade la croissance des actifs téléphoniques fixes et mobiles confondus reflète la consommation avancé des acheteurs de services de transmission vocale, avec 4 % de hausse sur trois trimestres consécutifs, mentionne l'ARCEP dans un communiqué précisant que le nombre d'abonnements #Internet ADSL et THD s'évalue à 25,4 millions d'utilisateurs au 30 juin 2014.La croissance exponentielle de la voix sur les réseaux mobiles avec 8 % au second trimestre vient équilibrer largement les pertes de trafic sur la téléphonie fixe avec 11,3 %.

Publicité
Publicité

Ce qui caractérise le marché des Telecom est le rapport anti-concurrentiel au travers de l'établissement des prix qui permettent à chaque opérateurs de maintenir un équilibre compétitif sur le marché de la téléphonie, qui englobe plus largement les segments de la transmission par voix sur IP, 3G, 4G, ADSL, THD, au moyen d'offres disponibles sous la forme d'abonnement personnalisés, de forfaits plus ou moins avantageux selon les critères de choix de chaque utilisateur.

Dans ce contexte de confrontation des meilleures offres, sous-entendu des plus avantageuses au regard des opérateurs, le marché de la transmission accuse après constatation du "gendarme des Telecom", une baisse des prix relativement faible depuis le début de l'année 2014, ce qui se traduit par une facture moyenne de 16 euros hors taxe auprès des consommateurs.

Publicité

En considérant la répartition du réseau 4G auprès des opérateurs principaux et selon les certifications de l'ARCEP, les taux de couverture sont significatifs du trafic concurrentiel dans l'environnement des Telecom. SFR serait à 30 % tandis que Bouygues Telecom passerait à 70 %, Orange stagnerait à 66 %, quant à Free Mobile, qui embrassa la voie de la prospérité en intégrant la 4G, en décembre, par une offre d'accès à très haut débit mobile, gratuite à ses clients dans 1000 communes, pour un taux de couverture de 24 %. #Smartphone