Diminuer le temps d'attente aux caisses, c'est la raison exposée par des volontaristes du règlement par téléphone mobile. Depuis son départ annonçant l'évolution technologique des paiements sans contact sur le modèle des règlements sans contact par carte bancaire, le paiement par #Smartphone rencontre un développement plus marqué du côté des commerçants comme celui des utilisateurs.
« Nous sommes dans une période de généralisation en France de ce procédé de règlement en considérant BNP Paribas suivi du Crédit mutuel, ils proposent actuellement cette alternative à leur clientèle. La Société générale procède à des modélisations centrées sur cette méthode interactive et la Banque Postale envisage cette voie en 2015.


Selon la répartition des cartes de paiement sur le réseau bancaire, de même que l'intégration de groupements d'intérêts économiques, ce sont 220 000 commerçants dont l'équipement en terminaux fonctionnels sur le plan national, qui concerne une majeure partie de la grande distribution, sont opérables par ce système de paiement », annonce T. Dreuille Dél. Gé de l'AFSCM (Association Française Sans Contact Mobile), espérant que l'équipement pour 1 commerçant sur 3 sera opérationnel au début 2015, contre 18 % en ce moment.


Des commerçants concernés principalement par le processus d'échange systématique de leurs terminaux (tous les 2 ans), acquièrent davantage du matériel compatible que par choix délibéré.
« Je n'ai pas pris ce moyen », affirme O. Lacoffe , responsable de la « Cave du vin et des bulles », dans Paris 9ème . Ce qui arrête son attention sur le fait que malgré le nombre restreint de paiements par mobile 2 % à 3 % : l'attente en caisse est plus courte, car la monnaie est inexistante. Ce qui est un avantage pour mon enseigne où l'activité est irrégulière. Les concentrations sont remarquables en fin de journée, sans compter les fêtes de Noël et du jour de l'an.
« J'ai un collègue boulanger dont l'affluence est beaucoup plus contrôlée. Bien sûr avec la monnaie en moins … »


En ce moment 48 mobiles sont compatibles avec ce procédé de paiement, une avant-garde qui met plusieurs commerçants en alerte, en prenant pour modèle les fast-foods qui utilisent régulièrement le paiement sans contact." La Papeterie" est la 1ère entreprise de restauration à l'appliquer dans son établissement de Château-Thierry avant une généralisation en 2015 sur tous les représentants de son enseigne.
#Internet