On était convaincus que Samsung était hors de son rocker quand on a vu la première phablette Galaxy Note en 2011. Alors que la plupart des fabricants de Smartphones ont été dans l’optique d’expansion de téléphones pour tenir confortablement dans une main humaine, Samsung a décidé de libérer un plus près de la taille d'un panneau de Times Square. Et quelle est la meilleure façon de naviguer dans ce vaste écran avec un stylet de la taille d'un cure-dent?

Bien sûr, c’est une ressemblance exagérée. Beaucoup de gens ont commencé à acheter de façon irrationnelle cette création trop surdimensionnée de Samsung. D'autres entreprises ont cessé de rire et ont commencé à faire leur propre production.

Publicité
Publicité

Maintenant, presque exactement trois ans plus tard, même Apple a cédé à la pression, libérant un iPhone avec un écran phablette de taille 5.5 pouces.

Samsung n'a pas l'intention d'être inférieure à ceux qui ont suivi ses traces, surtout pas son rival féroce à Cupertino, en Californie. Le Galaxy Note 4, qui s’est lancé chez Verizon Communications et dans les magasins AT&T cette semaine pour 300 dollars avec un contrat de deux ans, a une haute résolution de 2560x1440 pixels avec un écran de 5,7 pouces et beaucoup amélioré quant à la conception du matériel. Il a aussi de nouveaux tours de logiciels qui profitent encore mieux de l'espace de l'écran spacieux que la concurrence.

Il convient de dire qu’il est au fait faux d'appeler le Note un Smartphone surdimensionné à ce point. Il s'agit d'un dispositif informatique de poche avec une profonde puissance multitâche mais, tandis que Samsung est en avance sur les fonctionnalités du logiciel grand écran que n'importe quel concurrent, l'autre moitié de l'histoire du logiciel n'est pas aussi rose.

Publicité

Le Note 4 n'a toujours pas que l’essentiel de toute importance mobile mais également une interface intuitive, conçue proprement pour le bien être de l’utilisateur.

Pas de support plus brillant qui montre les empreintes digitales visqueuses, cette fois il s’agit d’un gadget en plastique avec de fausses coutures en cuir. Au lieu de cela, un cadre en aluminium entoure le Note 4, ce qui se fait sentir comme un dispositif bien fait. Le faux-semblant du dos en cuir synthétique est justifié par une sensation incroyablement lisse, douce et facile à saisir qu'un iPhone 6 Plus.

Le design est loin d'être parfait. Les bords chanfreinés du téléphone peuvent être forts et moins finis que les courbes de l'iPhone 6 et le nouveau Motorola Moto X. Les lignes subtiles ne correspondent pas au reste de l'esthétique et, contrairement au Samsung Galaxy S5, le Note 4 n'est pas robuste ou imperméable.