Le concours annuel Technology Fast 50 révèle les entreprises technologiques hexagonales qui ont connu la plus forte croissance. Elles affichent en général une évolution à plusieurs chiffres et elles se manifestent comme les « mine dorées » de la French Tech.

Les start-up hexagonales surclassent leurs concurrentes européennes

« Sur le plan international, en dépit d’une évolution économique confuse, les entreprises françaises surpassent leurs alter ego européennes pour 86 enseignes françaises au palmarès Fast 500 et 20 sur le Top 100 »

La 1ère du classement, Weezevent originaire de Dijon est une start-up d’édition de billetteries en ligne destinées à couvrir des évènements organisés. Celle-ci affiche une croissance de 43 % sur cinq ans. Apparaissant en 4ème place du palmarès dirigé par Deloitte (cabinet d'audit et de conseil),  Comitéo « conçoit et met en œuvre des services innovants à destination des CE (comités d’entreprise).

Cette présence admirable des sociétés de la French Tech sur le marché international traduit une progression très importante des indicateurs sur les cinq dernières années. Autre chiffre significatif, les entreprises participantes du classement 2014 ont enregistré une croissance >500% sur 5 années, le double de celle de l’année 2013.

Le quorum des participants pour cette édition peut prouver cette augmentation, cependant Deloitte estime reconnaître un « un cru d’exception » notamment au point de vue de la performance, le grand gagnant Weezevent ayant réalisé « un CA entre 2009 et 2013 décuplé par 430, première croissance française mais aussi en Europe ».

Sur les traces de Deezer

Évidement ces chiffres ne sont pas sans signification, en tenant compte que la majorité des sociétés figurant dans ce palmarès appartiennent à des conceptions récentes, 2009 pour Weezevent, avec des CA se résumant au départ a quasiment rien. Malgré tous ces « mines dorées » de la Tech hexagonale cotée par Deloitte ne sont pas à sous-estimer quand on retient que le n° 2 du palmarès 2012 se dénomme Deezer, avec une notoriété maintenant internationale, 12 millions d’abonnés recensés dans + 180 pays.

En sachant que le CA total des start-up concourantes en 2014 est passé de 6 milliards € en 2008 à 11 milliards € en 2013, soit une progression significative de 88 % sur cinq ans. Une croissance à rendre envieuses les grandes firmes globales. #Internet