Le 1er câblo-opérateur de télévision et FAI câblé dans l'hexagone fait une mutation par l'intégration de SFR dans son groupe avec l'approbation lundi 27 octobre de l'Autorité de la concurrence. SFR qui se positionne n° 2 français des télécoms vient grossir le capital du gestionnaire de réseaux télévisuels à hauteur de 13 milliards d'euros dont-ils serviront à rembourser les dettes à l'égard de Vivendi.
Des dettes qui prendront la forme d'une augmentation de capital de 5 milliards d'euros avec 9 milliards d'euros déjà levés sous forme d'investissements obligataires, les 75 % d'augmentation de capital seront sous contrat avec Altice, 1er actionnaire de Numéricable dirigé par P. Drahi, celui qui a participé à la restructuration du câblo-opérateur.


Le futur directeur général de l'ensemble nouvellement créé, Numéricable SFR, E. Denoyer a réuni mardi 29 octobre trois cents quarante managers principaux de SFR au siège de l'opérateur à Saint Denis afin de leur faire une présentation de son projet et de sa mise en forme stratégique. Seront concernés « quinze mises en œuvre de synergies ». Il s'agira pour le nouveau groupe dans son industrie d'investigation de conjuguer les réseaux.


« Acquérir la 1ère place en France du très haut débit conciliant fixe et mobile », c'est le programme porteur et « la mise en œuvre industrielle » de Numéricable, « en associant deux réseaux incontournables », le réseau par câble redéfini en fibre optique et le réseau de téléphone mobile de SFR, qui cependant n'a pas su se déployer dans les termes pour la 4G, durant ses derniers mois de concentration.
« Ce qui est important, c'est de prendre une position dans le réseau, je l'ai annoncé la veille aux participants, a souligné E. Denoyer mercredi 29 octobre lors d'un entretien de presse.


Il projette dans son déploiement sur 3 ans de connecter 12 millions d'abonnés à la fibre optique en 2017, l'équivalent du double des prévisions de fin 2014, dans le but d'édifier « le plus vaste réseau de fibre optique dans l'ouest européen. L'un des objectifs sera « de booster l'étendue des antennes relais de SFR en connectant dans les plus brefs délais à la fibre neuf milles de ses dix-huit milles sites », en constatant les efforts d'Orange dans ce domaine, a souligné E. Denoyer.
L'intérêt est « de favoriser promptement le déploiement 4G de SFR ». En faisant un comparatif des investissements SFR et ceux en voie de réalisation, une augmentation de 15 % à 20 % du chiffre d'affaires serait destinée au réseau.
#Smartphone #Films