"Choury" visité par Rosetta.

Nous savions l'homme doté d'intelligence, de capacités et nous vivons en ce jour une expérience scientifique certes, mais oh combien onéreuse pour les finances nationales. Est-ce bien raisonnable de s'offrir un dessert alors que nous peinons à nous offrir le pain quotidien?

J'explique : Le coût français dans cette aventure est officiellement de 20% de 1,3 milliards d'euros soit la coquette somme de 260 millions d'euros. Ce n'est pas rien tout de même, surtout lorsque l'on se sait pas à quoi va servir ce joujou spatial européen.

Enfin bref, n'allons pas jouer les empêcheurs de tourner en rond, mais tout de même, pourquoi chercher des poux dans l'espace sidéral afin de savoir quelle est notre provenance humaine.

Publicité
Publicité

Après tout, l'astronaute Y.Gagarine fit savoir au Kremlin qu'il n'avait pas rencontré Dieu!

Choury, un astéroïde pas très grand, pas très impressionnant non plus, depuis que l'homme s'est emparé de l'espace et va cultiver ses salades dans la station spatiale internationale en suspend sur nos têtes. L'homme, depuis le film des frères Lumière, a marché sur la lune, projet plus prétentieux que celui-là. Mais bon, applaudissons tout de même l'exploit.

Une distance de 6,5 milliards de kilomètres parcourus par la sonde spatiale, et 28 minutes chrono pour réceptionner les informations transmises par le chouchou européen d'aujourd'hui. C'est lui la vedette.

Il paraît que 10 années ont été nécessaires pour atteindre l'objectif, et que le projet a été mis en chantier il y a 20 ans. Tout cela nous donne le tournis.

Publicité

Le robot baptisé du nom de Philaë (ile du Nil) aussi gros qu'un réfrigérateur est programmé afin de se poser sur un point précis et défini par les scientifique du ESA (Agence Spatiale Européenne) dont le centre des opérations est situé à Darmstadt en Allemagne.

En visionnant la silhouette de la comète "Choury" je me pose certaines questions mais en quoi les réponses peuvent me satisfaire quand l'homme, capable de marcher sur la lune ou d'appréhender un astéroïde informe et vide, dans le but de savoir le passé de l'humanité n'est pas capable de régler les problèmes que posent la famine, l'insécurité, les sans-logis, la misère endémique et l'injustice. Il me semble que c'est lorsque nous aurons une approche un peu plus responsable de notre vie sur terre qu'alors l'homme pourra se pencher savamment sur des désirs de connaissances plus profondes.

Rosetta? Une satisfaction orgueilleuse de l'homme du XXIème siècle, peut-être, mais pas grand chose pour la retraitée que je suis.

#Union Européenne