Sony le géant nippon des jeux vidéos débutera ses ventes de consoles PlayStation en Chine dès janvier, a-t-il annoncé vendredi. Ces dispositions sont conformes à la levée d'une interdiction sur un marché à fort potentiel. Une proscription qui a perduré 14 ans sur le territoire chinois. 

La PlayStation 4 sera commercialisée dès le 11 janvier pour un prix de 2 899 yuans soit 380 €, a confirmé Sony dans une publication mentionnant que des préventes commençaient en ligne vendredi 19 décembre.
PlayStation Vita, sa console mobile sera disponible au prix d'entré de 1 299 yuans soit 170 €. Pékin avait décidé de suspendre en l'an 2000 la distribution des consoles de jeux vidéos en raison des effets négatifs supposés sur « l'intégrité mentale » des adolescents. Cependant, des appareils d'importation illégale étaient aisément disponibles sur le marché noir. Les autorités avaient explicitement levé, en janvier dernier, cette interdiction en accordant aux groupes étrangers la vente de leurs produits, dans la zone franche de Shanghaï ouverte récemment.


Microsoft s'inscrivait en premier dans l'introduction de ce marché : le géant de l'électronique américain a débuté l'écoulement de sa console Xbox One sur le territoire chinois depuis la fin septembre pour un tarif de 3 699 yuans, bien plus cher qu'aux Etats-Unis.  #Jeux vidéo

Cependant beaucoup d'internautes ont manifesté leur déception envers l'offre disponible, avec uniquement une dizaine de titres : jeux de sport, programmes destinés aux enfants ou jeux de courses automobiles.
De fait, les jeux vidéos doivent cheminer par la censure. Les autorités culturelles en Chine sont promptes à bannir les titres classés obscènes, politiquement sensibles ou violents.


Sony a fait part que sous réserve de l'approbation officielle, les jeux « Little Big Planet 3 » ainsi que « Final Fantasy » seraient introduits sur le marché avec plusieurs titres développés sur l'engagement de concepteurs chinois. « Sony Computer Entertainment Shanghaï », cogéré avec son partenaire « Oriental Pearl », créé en mai, envisageait de démarrer l'emballage des consoles réservées à la Chine, en décembre. En considérant la capacité d'introduction de 200 000 unités par an, d'après un document officiel publié sur le site web de la zone franche Shanghaïenne.